Mardi 21 janvier 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Philippe Dupre, "Ici et là" ou l'art de recevoir à la française

Par Grégory Rateau | Publié le 02/12/2019 à 00:00 | Mis à jour le 02/12/2019 à 00:00
Ici et là Philippe Dupre gastronomie française roumanie bucarest
Notre rédaction est allée à la rencontre du chef Philippe Dupre qui a décidé d'ouvrir un nouveau restaurant "Ici et là". A la carte? Et bien vous trouverez toujours les mêmes délices à la française avec cependant quelques surprises qui devraient vous confirmer la grande qualité de cette adresse.
 
 
 
 
Pourquoi êtes-vous venu en Roumanie ?
 
Philippe Dupre: Je voulais voyager, changer de pays. Et il y a 15 ans lors de ma première visite à Bucarest, j'ai constaté qu'il y avait peu de restaurants et une qualité de vie appréciable, j'ai donc décidé de me lancer. 
 
 
Vous venez d'ouvrir un nouveau restaurant "Ici et là" après avoir fermé l'ancien il y a quelques années. Pourquoi avoir fermé le précédent et s'être de nouveau lancé dans cette aventure?
 
J'arrivais en fin de contrat de location et j'ai rencontré des difficultés avec mon propriétaire. Et puis la nostalgie de mes clients qui regrettaient Ici et Là, l'envie d'avoir de nouveau un petit restaurant dans le centre, comme avant, de refaire une belle cuisine, ça me manquait. Et je suis heureux d'avoir trouvé cette jolie maison pour qu'Ici et Là puisse renaître. 

 
Proposez-vous de nouvelles spécialités dans ce tout nouveau Ici et là?
 
Les bases restent les mêmes, et bien évidemment il y a des nouveautés...
 
 
Lesquelles?
 
Je propose quelques plats végétariens, comme le tartare de légumes, ou l'assiette de légumes de saison. Nouveau également, la côte de veau et ses minis légumes. Concernant les desserts, je propose une tartelette au chocolat accompagnée d'une glace chocolat maison et d'une mousse au café.


Vous vivez en Roumanie depuis de nombreuses années, quel plat français vous manque le plus?
 
Il n'y a pas vraiment de plat qui me manque... Et si jamais j'ai une envie irrépressible de quelque chose, je rentre en cuisine et je me fais plaisir ! 


Quelles différences avez-vous remarquées entre les habitudes alimentaires des Roumains et celles des Français ?
 
Les Français ont des horaires bien réglés pour les repas du midi et du soir, alors qu'ici, mais ce n'est pas vraiment propre à la Roumanie, il n'y a pas d'horaires régulières pour les repas, et souvent il n'y en a qu'un seul, mais un bien conséquent.
 
 
Quels sont vos plats signatures?
 
Le carpaccio de St Jacques, avocat et crevette, le saumon fumé que je fume moi-même, la terrine de foie gras, et les tartares : de légumes, bœuf et saumon. J'ai une passion pour les desserts, en ce moment à la carte, une tartelette au chocolat... 
 
 
ici et là
Ici et là

 
Quelle est votre clientèle, y-a-t-il plus de Français que de Roumains ?
 
Pour être franc, je dirai 50/50. Beaucoup d'habitués. Depuis la réouverture, ils sont tous au rendez-vous ! Ça fait chaud au cœur. 


Le côté « Made in France » attire-t-il toujours autant ?
 
Je pense que oui. L'art de recevoir à la française, les produits de qualité, le savoir-faire et le souci du détail, sont, je pense, ce qui attire la clientèle vers le Made in France. 

 
Est-ce difficile pour vous de trouver des cuisiniers qualifiés en Roumanie?
 
Oui très difficile ! La formation de cuisinier en Roumanie est courte, et de plus, comme je propose une carte française, c'est plus compliqué, je dois moi-même former mes cuisiniers.
 
 
 
 
Ici et là : Strada Domnița Ruxandra n°7, București 020562
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

COUPLE FRANCO-ROUMAIN - Oana et Aurélien

Pour cette rentrée 2020, notre rédaction est allée à la rencontre de Oana et d'Aurélien, une Roumaine et un Français vivant en Roumanie, qui, ensemble, ont décidé de monter un food-truck "Amis de la F