Samedi 20 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

OIF - La Journée internationale de la Francophonie dans les PECO

Par Francophonie | Publié le 11/04/2018 à 00:00 | Mis à jour le 11/04/2018 à 06:53
Affiche-electronique-820x615

Une nouvelle fois, la région d’Europe centrale et orientale a bouillonné d’activités, dans tous les pays et pour tous les âges, afin de célébrer la francophonie et les millions de francophones qui la font vivre, autour de la Journée internationale de la francophonie du 20 mars. Dans cette région qui consacre un riche amour et un vif attrait pour la langue française et ses expressions artistiques et littéraires, le Bureau régional de l’OIF pour l’Europe centrale et orientale a organisé et soutenu certains de ces événements et salue chaleureusement l’ensemble des personnes, institutions et organisations qui ont participé à la bonne organisation de ces centaines d’activités. Petit tour d’horizon.

 

Alors qu’on célèbre cette année le 25e anniversaire de l’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l’Organisation Internationale de la Francophonie, les deux pays ont tenu à marquer le coup. A Sofia, le 20 mars, a eu lieu la 1ere édition des Trophées de la Francophonie. Organisée par le BRECO et le Groupe des ambassadeurs francophones de Bulgarie (GAF), au sein de l’Assemblée nationale, sous le haut patronage de sa Présidente, S.E. Mme Tsveta Karayancheva, et en présence de son Vice-président, S.E. M. Émil Hristov, cet événement a rassemblé plus d’une centaine d’invités et de représentants de la communauté francophone en Bulgarie.

Conférence de haut niveau à Bucarest

Le 21 mars, à Bucarest, en collaboration avec le BRECO et l’Université de Bucarest, le Ministère des Affaires étrangères de la Roumanie a célébré cet anniversaire avec une grande conférence intitulée « Le modèle culturel francophone de la Roumanie centenaire. 25 ans de francophonie institutionnalisée en Roumanie ». En présence de S.E. M. Teodor Melescanu, Ministre des Affaires étrangères, de M. Sergiu Nistor, conseiller présidentiel et représentant personnel du Président de la Roumanie pour la Francophonie, et de M. Mirceau Dumitru, recteur de l’Université de Bucarest, la Directrice du BRECO, Mme Rennie Yotova, a affirmé que « la Roumanie et la Francophonie, c’est une histoire faite pour durer », et a tenu à remercier tous les francophones du pays qui font vivre quotidiennement la langue française.

Ces deux événements organisés dans les deux premiers pays à adhérer à l’OIF dans la région démontrent l’importance accordée à la francophonie et l’amitié qui lie la Roumanie et la Bulgarie à l’ensemble de l’espace francophone.

Le BRECO s’est aussi associé à l’Institut français pour la 4e édition des pique-niques poétiques « Haiku noi », organisés le 20 mars sur le temps de la pause de midi. Sous le haut patronage de la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Michaëlle Jean, les pique-niques poétiques ont été mis en place dans plus de 180 lieux et 80 villes de Roumanie, mais aussi et pour la première fois dans les pays voisins, puisque des « Haïkus » ont également été composés en Bulgarie, en Moldavie, en ex-République yougoslave de Macédoine, en Serbie et au Kosovo.

Des marathons de lecture dans cinq pays

Le 17 mars, déjà, la langue française était à l’honneur dans la région avec l’organisation simultanée d’un « Marathon de lecture » dans cinq pays différents, à l’initiative du BRECO et de son Centre régional francophone pour l’Europe centrale et orientale (CREFECO). A Bucarest (Roumanie), Sofia (Bulgarie), Skopje (ex-République yougoslave de Macédoine), Orhei (Moldavie) et Pristina (Kosovo), près d’une centaine de participants au total se sont relayés pour lire « L’Amas ardent » de Yamen Manai, lauréat du Prix des Cinq Continents de la Francophonie.

Enfin, le 26 mars, le BRECO a soutenu la 2e édition des « Mots et notes francophones », organisée par le Groupe des ambassades et institutions francophones de Roumanie (GADIF) à Bucarest, qui a notamment vu le vernissage de l’exposition « Croix de Pierre et Paysages d’Arménie » du photographe arméno-libano-canadien Hrair Khatcherian, à l’occasion du prochain Sommet de la Francophonie d’Erevan qui se déroule en octobre prochain.

Qu’elles soient organisées au sein du Printemps de la Francophonie, du Mois de la Francophonie ou de la Semaine de la Francophonie, toutes ces activités ont le même objectif, celui de célébrer la langue française autour du 20 mars pour la Journée internationale de la francophonie. La vitalité démontrée par l’ensemble des organisateurs et participants, autour d’événements aussi divers et variés, tels que des ateliers de cuisine, des conférences, des festivals de cinéma, de la chanson française, des marathons de lecture, des dictées, démontre toute la force d’attraction et de solidarité que peut jouer la langue française dans la région.

Le BRECO souhaite à cette occasion remercier pour leur dévouement l’ensemble de ses partenaires et les organisateurs de ces événements, dans les six pays membres et seize pays observateurs de la région, entre autres l’Agence universitaire de la Francophonie, l’Institut français, la Délégation Wallonie-Bruxelles, l’Alliance française, les Groupes d’ambassadeurs.

OIF
 

Nous vous recommandons

Logo francophonie

Francophonie

Les actualités de la francophonie en Roumanie et plus largement. Une communauté de destin consciente des liens et du potentiel qui procèdent du partage d’une langue, le français, et de valeurs universelles.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

NICOLAE DRAGULANESCU mer 11/04/2018 - 14:22

LES FRANCOPHONES DES PECO ONT EU PART CETTE ANNEE D'UNE OFFRE "ALLECHANTE" : des pique-niques poétiques « Haiku noi », des ateliers de cuisine, des conférences, des expositions, des festivals de cinéma, de la chanson française, des marathons de lecture, des dictées, On attend maintenant LES ACTIONS ET LES FAITS CONCRETS EN FAVEUR DE LA PROMOTION ET DU DEVELOPPEMENT DE LA LANGUE FRANCAISE... EN ROUMANIE!...Il aurait ete bien plus interessant et util - par exemple - de connaitre les contributions et les faits historiques en faveur de la francophonie de chaque pays des PECO admise par l'OIF.

Répondre