Lundi 10 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VIDEO - Le doigt d'honneur de Iordache à la Commission européenne

Par Grégory Rateau | Publié le 16/11/2018 à 00:00 | Mis à jour le 16/11/2018 à 12:09
Photo : Wikipedia
Florin_Iordache

Le dernier rapport de la Commission européenne sur les progrès de la Roumanie en matière de réforme judiciaire et de lutte contre la corruption dans le cadre du Mécanisme de Coopération et de Vérification (MCV) a suscité de vives critiques de la part des responsables politiques de la coalition au pouvoir.

 

 

 

Le rapport note que la Roumanie a inversé ses progrès dans ces domaines au cours de l'année écoulée et comporte huit nouvelles recommandations spécifiques à l'intention des hommes politiques de Bucarest, relatives à la suspension des nouvelles lois sur la justice, aux modifications du code pénal et aux procédures de nomination / révocation des procureurs de haut niveau.

 
 
Le Premier ministre Viorica Dancila s'est dite "déçue et profondément outrée" par le rapport et par le fait que la CE n'a pas tenu compte des arguments de la Roumanie, qu'elle a présentés en octobre au Parlement européen.

 
 
Le président du Sénat, Calin Popescu-Tariceanu, chef du parti ADLE, membre de la coalition, a parlé d'une "approche politique injustifiée" dans le rapport du MCV. Liviu Dragnea, chef du Parti social-démocrate (PSD), a déclaré que la Roumanie avait des thèmes à aborder en priorité et bien plus vastes que le rapport du MCV et les lois sur la justice, telles que la santé, l'éducation, les infrastructures, l'agriculture et le développement économique.

 
 
Le député social-démocrate, Florin Iordache, vice-président de la Chambre des députés, et celui qui a coordonné les nouvelles lois controversées sur la justice et les codes pénaux, a déclaré, dans un discours à la Chambre des députés, que le PSD ne reculerait pas sur sa réforme de la justice, indépendamment de ce que dit la Commission européenne.
 
 
«Nous allons continuer malgré l'opposition mise en oeuvre par la Commission européenne! Nous voulons être indépendants, nous voulons décider conformément à notre Constitution, et en aucun cas sur la base de pressions externes », a déclaré Iordache avant de s'éloigner du podium en levant le majeur en direction des députés de l'opposition.

 
 
«Le rapport de l’UE sur la corruption reçoit le doigt d'honneur en Roumanie», titrait Bloomberg, mentionnant également que le discours de Iordache était «un des plus défiants venant d’un responsable de la coalition au pouvoir en Roumanie».
 
 

Voir la vidéo : https://www.facebook.com/digifmradio/videos/1901905296595746/

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/bloomberg-eu-corruption-report-gets-the-middle-finger-in-romania/

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

crs ven 16/11/2018 - 08:39

Il n'y a pas mille facons pour se liberer de l'etreinte de ces ignobles successeurs des communistes.

Répondre
Commentaire avatar

roundtrip mer 21/11/2018 - 17:17

C'est vrai que ces Securits qui règne sur la Roumanie depuis qu'ils ont zigouillé Ceaucescu ne méritent pas la corde pour les pendre vu le mal qu'ils ont fait au peuple roumain ,néanmoins il faut que les peuples d'Europe se ressaisissent et face front face à ces technocrates auto proclamés que constitue la Commission Européenne

Répondre
Commentaire avatar

Nonoscu ven 16/11/2018 - 07:24

En fait, Iordache fait surtout un doigt d'honneur au peuple roumain. Un sorte de "on a la majorité, on fait ce qu'on veut et on vous em...de". Et ce peuple regarde ça béa, sans réaction.

Répondre
Commentaire avatar

roundtrip mer 21/11/2018 - 17:20

C'est aussi le cas en France avec La Ripouxblique en marche Mais nous on descend dans la rue en Jaune Peuple Roumain qu'attendez vous pour reprendre votre avenir en main !

Répondre