VACCINATION: détails logistiques de la 3ème étape

Par Grégory Rateau | Publié le 04/03/2021 à 00:00 | Mis à jour le 04/03/2021 à 00:00
Photo : Guvernul Romaniei Facebook Page
3ème étape vaccination roumanie

À partir du 15 mars, des listes d'attente seront ouvertes pour chaque centre de vaccination, permettant aux personnes couvertent par la troisième étape de la campagne de vaccination de s'inscrire pour recevoir le vaccin, a expliqué Valeriu Gheorghiță, le coordinateur de la campagne nationale de vaccination, lors d'une conférence de presse qui a eu lieu le 2 mars dernier.

 

La Roumanie a lancé la campagne de vaccination le 27 décembre, avec une première phase couvrant les professionnels de la santé. La deuxième phase, actuellement en cours, cible les groupes vulnérables et les personnes travaillant dans des domaines essentiels. Le grand public est couvert par la troisième étape de la campagne. La vaccination du grand public devrait commencer dans la seconde quinzaine d'avril.

Une fois inscrits sur la plateforme de vaccination, les personnes recevront des notifications par SMS et par e-mail à leur tour lorsque des places disponibles s'ouvriront. Ils auront 24 heures pour confirmer leur rendez-vous. Gheorghiță a expliqué que les centres de vaccination ne seront visibles que depuis les listes d'attente et que, pour les places disponibles, les notifications seront envoyées en suivant la part de 75% de personnes âgées, de personnes vulnérables et de 25% de personnes travaillant dans des zones essentielles.

«En ce qui concerne la troisième étape, en fonction du taux d'occupation des places dans les centres de vaccination actifs, pour les places disponibles, nous informerons déjà les personnes, et nous les recevrons dans l'ordre des rendez-vous», a-t-il expliqué.

Chaque centre de vaccination utilisera un type de vaccin, la plupart d'entre eux administrant le vaccin Pfizer-BioNTech car il a les doses les plus disponibles et couvre le groupe d'âge le plus large, à partir de 16 ans. Les centres pour le vaccin AstraZeneca seront en deuxième position, suivis de ceux où le vaccin Moderna sera utilisé, car il s'agit du vaccin avec le plus petit nombre de doses disponibles.

«La répartition de ces centres au niveau de chaque région sera établie en fonction des caractéristiques démographiques. Là où nous avons une population âgée, il y aura un certain type de vaccin, principalement pour les jeunes, les trois vaccins seront surtout disponibles pour cette tranche d'âge », a déclaré Gheorghiță.

Il a de nouveau expliqué que les gens ne pourraient pas choisir le type de vaccin qu'ils reçoivent, car cela n'est pas spécifié sur la plate-forme d'enregistrement de la vaccination.

«Nous n’avons pas cette option, et aucun pays n’offre la possibilité de choisir un certain vaccin. […] Il est important d'assurer la vaccination du plus grand nombre de personnes possible. C'est la raison pour laquelle nous avons accès à plusieurs types de vaccins, pour ne pas avoir la possibilité de choisir, car ce qui compte au final, c'est le niveau de protection que nous obtenons grâce à la vaccination, ce qui s'est avéré maximal pour tous les vaccins par rapport à les formes sévères de la maladie, concernant les hospitalisations et les décès dus à cette maladie », a-t-il expliqué.

Interrogé sur les raisons pour lesquelles le vaccin AstraZeneca a plus d'effets indésirables, comme le rapporte quotidiennement le centre de coordination de la campagne nationale de vaccination, Gheorghiţă a expliqué que cela s'est produit parce que le vaccin à vecteur viral est plus «réactogène», en particulier dans le cas des jeunes par rapport à ceux âgés de 60 à 65 ans. Il a toutefois souligné que les réactions ne sont pas plus sévères que les vaccins à ARNm et qu'elles se sont produites plus rarement après l'inoculation de la deuxième dose.

Gheorghiţă avait précédemment annoncé qu'il avait demandé une réévaluation du seuil d'âge pour l'administration du vaccin AstraZeneca. La Roumanie a décidé de l’administrer aux personnes âgées de 18 à 55 ans, mais comme des données supplémentaires sont arrivées concernant l’efficacité du vaccin, les autorités envisagent de l’administrer à des personnes âgées de moins de 65 ans, a expliqué Gheorghiță. Une demande officielle a été déposée auprès des commissions spécialisées du ministère de la Santé et de l'Agence nationale des médicaments.

Les autorités ont vacciné la millionième personne le 3 mars, deux mois après le début de la campagne nationale de vaccination. Le jour du 2 mars, 983 997 personnes ont déjà reçu le vaccin contre la Covid-19: 619 183 les deux doses et 364 814 pour la première dose.

 

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale