Une région viticole célèbre en Roumanie gravement touchée par la grêle

Par Grégory Rateau | Publié le 09/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 09/05/2019 à 00:00
Photo : Facebook / SERVE Clubul Cavalerilor
grêle roumanie catastrophe viticole vin dégâts production touché

Plusieurs vignobles des régions de Prahova et de Buzau en Roumanie, y compris ceux de la célèbre région viticole du Dealu Mare, ont été sérieusement touchés par la tempête de grêle de la semaine dernière.

 



Mardi dernier, plus de 3 000 hectares de vignobles ont été frappés par la grêle. La tempête de grêle a provoqué de gros dégâts dans la région du Dealu Mare, affectant dans certaines régions la totalité de la production de cette année, a rapporté Libertatea.



Dealu Mare est une région viticole avec de multiples vignobles situés dans les régions de Buzau et de Prahova. Les centres viticoles importants sont Pietroasele, Săhoteni, Tohani, Ceptura, Urlați ou Valea Călugărească.



Les habitants de la région viticole de Pietroasele - Breaza ont déclaré que mardi dernier, il avait plu avec des morceaux de glace de la taille d'une noix et que les collines étaient devenues blanches, a annoncé Adevarul, qui s'est entretenu avec des habitants de la région. Par exemple, Marin Lupu, viticulteur à Buzau, a déclaré que la grêle avait causé «100% de dégâts» en ce qui concernait ses récoltes.



“Aucune production dans toutes les vignes n'auraient dû avoir 10, 12 grappes de raisin. Cela aurait représenté environ deux kilogrammes de raisin par vigne », a déclaré l'homme. Il estime que les pertes de 7 à 8 tonnes par hectare après la grêle de la semaine dernière ont entraîné une baisse plus que significative de la production de vin de cette année.



Les habitants se sont également plaints du fait que le système de roquettes anti-grêle n’avait pas permis de protéger les vignobles de la grêle. Le ministre de l’Agriculture, Petre Daea, a déclaré que 16 roquettes anti-grêle avaient été lancées dans la région pendant la tempête de grêle, mais elles n’ont pas fonctionné car des nuages ​​de grêle se seraient formés à 11 000 mètres d’altitude et le système ne fonctionnerait que jusqu’à 8 000 mètres. Le ministre a également déclaré que 65 nouveaux points de lancement seraient installés dans le pays, ce qui pourrait signifier que d'ici 2020, 2,5 millions d'hectares seront protégés par ce système de roquettes anti-grêle.



La forte tempête de grêle qui a frappé mardi dernier les régions de Buzau et de Prahova n’était pas le seul phénomène extrême enregistré en Roumanie la semaine dernière. Une tornade a également frappé une petite ville du sud de la Roumanie provoquant de sérieux dégâts matériels.

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale