Lundi 25 janvier 2021

Sondage EY: La Roumanie plus attractive après la COVID-19

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 01/12/2020 à 00:00 | Mis à jour le 01/12/2020 à 00:00
Photo : David Schwarzenberg / Pixabay
Sondage EY: La Roumanie plus attractive pour les investissements après la COVID-19

La pandémie a eu un impact significatif sur les investissements directs étrangers (IDE) à travers l'Europe, et la Roumanie a également été fortement touchée.

 

Environ 46% des investisseurs en Roumanie ont annulé, réduit ou suspendu leurs investissements, tandis que 51% n'ont en aucun cas modifié leurs plans d'investissement, selon le EY Attractiveness Survey Romania, la première enquête d'attractivité de EY consacrée au marché roumain.

Cependant, les investisseurs sont toujours optimistes et pensent que la Roumanie deviendra plus attractive après la fin de la pandémie de COVID-19.

Les chaînes d'approvisionnement (35%) et les opérations de fabrication (36%) sont considérées comme les principaux domaines attractifs pour des investissements.

«L’IED pourrait représenter un moteur central de la croissance économique de la Roumanie après la pandémie. Mais pour que cela se produise, la Roumanie devra remodeler son approche pour attirer les IDE afin d'accroître son attractivité pour les investisseurs étrangers. Alors que la COVID-19 accélère l'adoption de la technologie, les pratiques durables et la réorganisation de la chaîne d'approvisionnement, la Roumanie doit agir efficacement pour s'adapter à ces tendances émergentes et aux attentes actuelles de l'investisseur dans un nouvel environnement d'affaires recadré », déclare Bogdan Ion, Partenaire directeur national EY Roumanie et Moldavie et Président directeur général de EY Europe du Sud-Est et centrale et Asie centrale (CESA).

La majorité des investisseurs étrangers estiment que la Roumanie devrait se concentrer sur ses actifs agricoles et informatiques pour accroître sa compétitivité.

La Roumanie devrait également concentrer ses efforts sur le financement de domaines clés tels que l'éducation, la transformation technologique et les infrastructures.

En 2019, 78 projets d'investissements étrangers ont été réalisés en Roumanie, soit une baisse d'environ 28% par rapport à l'année précédente (113 projets en 2018), plaçant le pays à la 15e place en Europe, selon EY. Cependant, la valeur de l’IED n’a pas diminué de manière significative de 2018 à 2019.

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir