SONDAGE: 60 % des Roumains craignent que la guerre en Ukraine atteigne la Roumanie

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 04/04/2022 à 00:00 | Mis à jour le 04/04/2022 à 00:00
sondage guerre roumanie

Plus des trois quarts (79%) des Roumains suivent les événements en Ukraine, et 60% disent craindre que leur pays ne soit en danger d'être envahi par la Russie, selon un sondage réalisé par l'IRES en mars.

 

Alors que 79% des participants à l'enquête ont déclaré suivre personnellement les événements en Ukraine, 21% ont déclaré ne pas le faire, a rapporté Agerpres local.

Dans le même temps, 19 % des personnes interrogées ont déclaré que la peur est le sentiment le plus fort qu'elles ressentent à propos du conflit en Ukraine, 17 % - la compassion/l'empathie, et 11 % se sentent tristes.

Parmi les personnes interrogées, 60% ont déclaré craindre que la Roumanie ne soit en danger d'être envahie par la Russie, et 39% n'en avaient pas peur.

La grande majorité des personnes interrogées - 96% - ont déclaré que la Roumanie devrait soutenir les réfugiés ukrainiens, 38% ont déclaré qu'elles devraient envoyer des armes à l'Ukraine, tandis que 21% ont déclaré que la Roumanie devrait intervenir militairement pour soutenir l'Ukraine.

Selon 77% des personnes interrogées, l'OTAN est capable de faire face à une attaque russe contre les pays membres de l'alliance dans la région, et 20% ne le pensent pas.

Interrogés sur ce qu'ils feraient si un conflit armé éclatait dans notre pays, 14% des personnes interrogées ont répondu qu'elles essaieraient de quitter le pays, 27% - resteraient pour se battre, 36% - resteraient et se cacheraient, et 20% ne feraient rien pour fuir ou résister.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale