La Roumanie veut interdire aux profs de donner des cours particuliers à leurs élèves

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 20/05/2022 à 00:00 | Mis à jour le 20/05/2022 à 11:11
cours particuliers

Dès la prochaine année scolaire, la Roumanie appliquera une loi interdisant aux enseignants de donner des cours particuliers à leurs propres élèves. Les autorités prévoient ainsi d'endiguer un phénomène répandu qui n'a fait que s'accentuer depuis le début de la pandémie de COVID-19.

 

Le ministre de l'éducation, Sorin Cîmpeanu, a récemment annoncé que l'interdiction sera imposée au moyen d'un nouveau paquet législatif qui sera adopté dans le cadre du programme "La Roumanie éduquée". Il a ajouté que les enseignants qui ne la respecteront pas seront sanctionnés.

Cette loi a été formulée pour la première fois dans le cadre du "Code de déontologie de l'enseignement préuniversitaire" qui a été adopté en 2018, dans lequel le favoritisme et la réception de biens matériels ou d'argent pour des services éducatifs fournis à l'école étaient également interdits. Mais la loi n'a jamais été appliquée.

 

Un enfant sur trois suivait des cours particuliers au cours de l'année scolaire 2019-2020, selon l'étude nationale 2021 "Tutorat en Roumanie : un système éducatif alternatif ou complémentaire ?", publiée par la Société académique roumaine et l'Institut roumain d'évaluation et de stratégie (IRES).

L'étude montre qu'une grande partie des parents pensent que l'inscription de leur enfant à des cours particuliers est nécessaire pour que leur enfant reçoive une éducation adéquate - jusqu'à 80% des parents ont déclaré avoir constaté une amélioration significative des capacités de leurs enfants suite à des cours particuliers.

Bien que certains programmes éducatifs gratuits soient proposés, la plupart des familles ont dépensé environ 300 RON (60 EUR) par mois en cours particuliers au cours de l'année analysée.

 

Une enquête plus récente menée par Save the Children Roumanie a révélé que près de 60 % des élèves roumains suivent un tutorat dans au moins une matière. Une situation sans doute créée par les lacunes éducatives dans les écoles roumaines au cours des deux dernières années de la pandémie de COVID.

« Le tutorat est pratiqué dans tous les pays européens et on ne peut interdire à un parent d'inscrire son enfant en formation complémentaire. Cependant, une condition de bon sens est que les enseignants ne doivent pas donner de cours particuliers à leurs propres élèves. Nous voulons que les notes soient significatives et nous voulons que les normes éthiques soient respectées, et lorsqu'un enseignant donne des cours particuliers aux élèves de sa propre classe, la pertinence des notes en souffre », a déclaré le ministre de l'éducation, Sorin Cîmpeanu, pour HotNews.ro.

Dans une interview pour Digi 24 TV, le ministre a également déclaré que le paquet législatif comprendra des spécifications concernant le devoir d'un enseignant de faire tous les efforts nécessaires afin d'éliminer le besoin d'un enseignement supplémentaire. La loi laisse cependant la possibilité aux enseignants de proposer à leurs élèves des cours de rattrapage, pour autant que ces cours aient lieu en classe et soient proposés gratuitement.

La loi prévoit également la création d'un Comité National d'Inspection Scolaire, qui aura pour tâche de contrôler les enseignants des écoles et de s'assurer que leur comportement est conforme aux règles établies. Le comité sera composé d'un groupe d'enseignants expérimentés qui « ont fait leurs preuves en matière d'intégrité morale et professionnelle ».

 

L'ANAF a également fait une annonce récente au sujet des cours particuliers, en publiant un guide pour les enseignants qui proposent des cours particuliers. Selon le guide, les enseignants percevant des revenus de soutien scolaire sont tenus de s'inscrire au registre du commerce et de le préciser, ainsi que toute autre source de revenu complémentaire lors du dépôt de leur déclaration d'impôts.

De plus, les enseignants sont obligés d'acheter des caisses enregistreuses afin de pouvoir offrir à leurs clients des reçus pour les services rendus. Reste à savoir quelles sanctions seront appliquées dans le cas des enseignants qui donnent des cours particuliers à leurs propres élèves ou ceux qui ne déclarent pas leurs sources de revenu supplémentaire.

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale