Mercredi 2 décembre 2020

Première version du plan de relance et de résilience pour la Roumanie

Par Grégory Rateau | Publié le 30/10/2020 à 00:00 | Mis à jour le 30/10/2020 à 00:00
Photo : Presidency.ro
président Klaus Iohannis première version du plan de relance et de résilience pour la Roumanie
Le gouvernement roumain a achevé le projet de plan national de relance et de résilience qui utilisera 30 milliards d'euros de fonds européens, a annoncé le président Klaus Iohannis le mercredi 28 octobre.


Cependant, il n'a présenté aucun détail sur le plan, à l'exception de la structure de base suggérée par la Commission européenne elle-même. Les États membres de l'UE sont tenus de soumettre ces plans avant le 30 avril 2021, mais ils peuvent déjà présenter leurs plans à partir du 15 octobre.

Les États membres peuvent finaliser leurs plans après la présentation initiale des projets à la Commission.

"Les fonds [à absorber dans le cadre du plan de relance et de résilience], en plus de ceux que nous absorberons dans le cadre du budget pluriannuel de l'Union pour la période 2021-2027, représentent une opportunité historique pour nous de développer la Roumanie, de construire des autoroutes et des voies ferrées, de moderniser les infrastructures énergétiques et environnementales, de mettre en œuvre des programmes de numérisation dans l'économie et l'administration », a déclaré le président Iohannis lors d'une conférence de presse, des propos repris par Digi24.

Il a ajouté que la Roumanie avait défini 12 domaines prioritaires pour ces fonds, à savoir: la santé, l'éducation, la numérisation et la cybersécurité, les transports durables, la lutte contre le changement climatique, la protection de l'environnement, l'énergie, l'efficacité énergétique, la mobilité urbaine, les entreprises et l'esprit d'entreprise, la recherche et l'innovation, et la construction. La résilience aux crises dans le domaine de la santé et de l'alimentation.

Les 12 domaines prioritaires sont regroupés en trois principaux piliers du plan national de relèvement et de résilience, à savoir la transition verte et la lutte contre le changement climatique; Services publics, développement urbain et capitalisation du patrimoine et la compétitivité économique et la résilience, selon Iohannis.

La Roumanie recevra 30 milliards d'euros au titre de la facilité de relance et de résilience de 672,5 milliards d'euros de l'Union européenne, destinée à aider les États membres à se remettre de la crise de la COVID-19 et à renforcer leur résilience aux nouvelles crises.

L'argent viendra sous forme de subventions et de prêts et sera séparé du budget pluriannuel de l'UE.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
0 Commentaire (s)Réagir