TEST: 2245

PORTRAIT - Qui est Nicusor Dan le nouveau maire de Bucarest?

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 29/09/2020 à 00:00 | Mis à jour le 29/09/2020 à 05:56
Photo : Facebook / Nicușor Dan
Qui est Nicusor Dan maire Bucarest?

Le candidat indépendant Nicusor Dan, soutenu par une coalition de centre-droite composée du Parti national libéral (PNL) au pouvoir et de l'alliance USR-PLUS, est le nouveau maire de Bucarest après avoir battu sa contre-candidate, la maire sortante Gabriela Firea, soutenue par le Parti social-démocrate (PSD). Nicusor Dan avait déjà tenté à deux reprises de prendre la tête de la mairie de Bucarest, en 2012 et 2016 avant d'y parvenir aujourd'hui. Voici donc son portrait.

 

Nicusor Dan, âgé de 50 ans, est un mathématicien et activiste, né à Fagaras, dans le département de Brasov. Il obtient la médaille d'or lors des Olympiades internationales de mathématiques en 1987 et 1988, et il est l'un des rares candidats à résoudre le difficile problème du Saut de Viète. À l'âge de 18 ans, il part étudier les mathématiques à l'université de Bucarest. En 1992, il émigre en France pour poursuivre ses études à l’École normale supérieure et à l’université Paris-XI, avant de soutenir sa thèse de doctorat en mathématique à l'université Paris-XIII. De retour en Roumanie, il participe à la création de la Scoala Normala Superioara Bucuresti, un établissement d'enseignement fondé sur le modèle de l'Ecole normale supérieure française.

En 2008, il fonde l'Association Sauvez Bucarest (Asociația Salvați Bucureștiul), visant à arrêter les projets urbains néfastes dans la capitale, depuis la déforestation des parcs jusqu'à la démolition de maisons de patrimoine. L'association s'est impliquée dans de nombreux procès et en a remporté une grande partie, stoppant ainsi plusieurs projets illégaux d'urbanisme.

En 2015, il fonde son nouveau parti politique, l'Union Sauvez Bucarest (Uniunea Salvati Bucurestiul, USB). Le parti gagne assez rapidement en popularité et, aux élections locales de juin 2016, l'Union Sauvez Bucarest crée la surprise totale en obtenant plus de 30% des voix, soit en deuxième position après Gabriela Firea.

En 2016 l'USB est transformée en l'Union Sauvez la Roumanie (Uniunea Salvati Romania, USR), et devient un acteur national, en entrant au Parlement roumain en 2016. Nicusor Dan démissionne de la direction du parti à l'été 2017, à la suite d'un scandale au sein de l'USR, mais continue à être membre de la Chambre des députés en tant qu'indépendant.

Cette année il se présente à nouveau à la mairie de Bucarest en tant qu'indépendant, mais soutenu par une large coalition composée du Parti national libéral (PNL) au pouvoir et de l'Alliance USR-Plus.

Le programme de Nicusor Dan pour le «Nouveau Bucarest» comme il m'appelle, comprend divers projets axés sur des domaines tels que la mobilité urbaine, l'environnement, l'économie, l'éducation, la santé, la culture et la sécurité. Par exemple, selon son site web de campagne, le nouveau maire prévoit de moderniser les transports en commun, de créer un système de métro léger, de construire de nouveaux parkings et plus de pistes cyclables, et d'installer des feux de signalisation intelligents dans la ville. Il dit également qu'il mettrait en œuvre des projets pour lutter contre la pollution et agrandir les espaces verts de la capitale, notamment en créant une «ceinture verte» autour de la ville. De plus, il promet également de résoudre les problèmes complexes du système de chauffage central de Bucarest et de commencer des investissements dans l'éducation, la santé et la culture.

Le nouveau maire de Bucarest promet aux Bucarestois qu'ils passeront 40% de temps en moins dans la circulation et vivront deux ans de plus, en moyenne, en raison d'une pollution moins élevée. Il prévoit de développer 130 kilomètres de métro léger (en utilisant l'infrastructure ferroviaire existante mais inutilisée) qui seront connectés à l'infrastructure de transport public existante. Il souhaite également moderniser 50 kilomètres de lignes de tramway et acheter 900 nouveaux tramways, bus et trolleybus. Pour financer ses projets pour Bucarest, il prévoit de mobiliser plus de 2 milliards d'euros de fonds européens.

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Ligne29 mar 29/09/2020 - 08:53

Très intéressant, un grand projet serait urgent le tri et traitement des déchets qui semble anarchique

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale