PM L.Orban: "L’économie roumaine parmi les moins touchées d’Europe"

Par Grégory Rateau | Publié le 02/11/2020 à 10:38 | Mis à jour le 02/11/2020 à 10:48
Photo : Gov.ro
L’économie roumaine parmi les moins touchées d’Europe Orban PM
L'économie roumaine affiche l'une des meilleures performances d'Europe en termes d'investissements, d'activité industrielle et d'emploi, a déclaré le Premier ministre Ludovic Orban.
 

Le volume des investissements au cours des neuf premiers mois de l'année a été le plus élevé de ces dernières années, ce qui s'est traduit par une contribution positive à la dynamique du PIB, une performance rare parmi les pays européens.

Le PM Orban a cité "l'augmentation régulière" de la production industrielle au cours des quatre derniers mois et les revenus budgétaires plus élevés au cours des trois derniers mois, selon News.ro.

En septembre, le nombre d'employés était supérieur à celui du début de l'année, a ajouté le PM Orban. Il a également cité la hausse des salaires de 7,5% (en glissement annuel) en août et la «baisse du chômage» (en septembre par rapport au pic atteint en juillet).

Sur une note très optimiste, PM Orban a ajouté que, à l'exception de HoReCa, les entreprises dans d'autres domaines montrent des «tendances croissantes évidentes».

Le gouvernement prépare des mesures pour accélérer la croissance économique de l'industrie et de l'agriculture en indemnisant les agriculteurs dont les cultures ont été affectées par la sécheresse.

Le Premier ministre Orban a également déclaré que la Roumanie n'est pas dans une situation similaire avec d'autres pays de l'UE ni pour le nombre total de cas de la COVID-19 ni pour l'augmentation du nombre de cas, et un verrouillage n'est pas justifié, a rapporté B1.ro.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale