Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MAGYARS - Demande d'autonomie territoriale pour le Pays des Sicules

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 10/01/2018 à 00:00 | Mis à jour le 10/01/2018 à 00:00
hunor_m(1)

Les représentants de trois partis politiques qui représentent la minorité hongroise de Roumanie, le PCM, le PPTM et l’UDMR qui est une formation parlementaire, ont signé, lundi, une résolution demandant une autonomie territoriale, locale et culturelle pour les départements du centre du pays habités majoritairement par des ethniques magyars, connus sous l’appellation de Pays des Sicules, cette région incluant les départements de Covasna et de Harghita ainsi qu'une partie du département de Mureş.


Selon leur résolution, ce territoire devrait devenir une «région autonome dans le cadre de ses limites historiques», avec un organisme de décision ayant des compétences législatives et exécutives régionales dans les domaines de l’éducation, de la culture, de l’information, de l’économie mais se doter aussi d'un appareil propre d’administration publique.


Les leaders des 3 partis ont annoncé vouloir soumettre au parlement des propositions de lois pour différents degrés d’autonomie pour la communauté des Hongrois de Roumanie, dans le contexte où cette année sera célébré le centenaire de « la Grande Union ».


En réplique, des leaders des partis parlementaires au pouvoir et d’opposition ont rejeté l’idée, soulignant son caractère inconstitutionnel. Ils ont déclaré que la Roumanie compte parmi les pays qui accordent le plus de droits à la minorité magyare et ont exclu toute négociation en matière d’autonomie. Selon eux, l’initiative n’a aucune chance d’aboutir parce qu’elle ne respecte pas les exigences d’un système démocratique et parce qu’elle alimente les clivages au sein de la société.

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir