Jeudi 9 décembre 2021
TEST: 2245

L'OMS envoie une délégation en Roumanie face à l'échec de la campagne de vaccination

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 18/10/2021 à 00:00 | Mis à jour le 18/10/2021 à 00:00
Photo : Flickr / UN Geneva
Tedros Adhanom Ghebreyesu OMS Roumanie

L'Organisation mondiale de la santé envoie une délégation en Roumanie pour comprendre pourquoi un pays ayant accès à tous les vaccins anti-Covid, a un taux de vaccination aussi bas, a annoncé le président du Collège des médecins, Daniel Coriu.

 

Selon Coriu, la Roumanie est devenue un exemple négatif au niveau international, et le faible taux de vaccination est constaté dans les hôpitaux surpeuplés.

« Nous sommes dans une situation dramatique. Comment sommes-nous arrivés ici? Par la non-vaccination, par le manque de confiance en notre message, celui des médecins. Notre pays est devenu un exemple négatif au niveau international. L'Organisation mondiale de la santé envoie une délégation en Roumanie pour comprendre ce qui se passe, pourquoi dans un pays ayant accès à tous les vaccins possibles, nous avons un taux de vaccination si bas. Nous voyons la conséquence directe dans les hôpitaux : ils sont surpeuplés d'infections au COVID, nous ne pouvons plus faire face aux nouveaux cas, nous avons un nombre énorme de décès évitables. J'insiste sur ce point, les décès évitables, les patients qui sont décédés et qui n'auraient pas dû mourir. La ressource humaine, le personnel médical, est sous pression énorme, nous sommes fatigués, nous sommes débordés, nous traitons les patients dans des tentes et des containers. Il faut admettre, assumer que nous avons des ressources limitées", a déclaré Daniel Coriu chez Digi24.

 

L'information selon laquelle l'Organisation mondiale de la santé est impliquée dans la crise sanitaire en Roumanie et dans le renforcement de la campagne de vaccination anti-COVID a été confirmée aussi par Alexandru Rafila, représentant de la Roumanie à l'OMS, pour G4Media. Selon la source citée, les représentants de l'OMS auront une téléconférence lundi avec la direction de l'Institut national de la santé publique (INSP).

 

L'INSP avait proposé une quarantaine pour Bucarest et Ilfov la semaine dernière, mais la proposition a été rejetée par le Comité national pour les situations d'urgence. La Roumanie est actuellement l'un des pays les plus touchés dans le monde en raison de la pandémie de COVID-19. A Bucarest, le taux d'incidence est passé de 1,93 pour mille habitants au mois de septembre à plus de 16 cas pour mille habitants. Pour ce qui est de la vaccination, la Roumanie approche des 6 millions de vaccinés avec au moins une dose. Dimanche, la Roumanie a rapporté quelque 11 500 nouveaux cas d'infection au coronavirus dépistés en 24h et 298 décès. Sur l'ensemble du pays, 1 750 patients sont actuellement hospitalisés en soins intensifs.

 

 

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir