Les universités RO rejoignent les réseaux européens de l'enseignement

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 05/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 05/03/2019 à 07:00
Photo : Universitatea Babeş-Bolyai Facebook Page
universités roumaines consortiums universités européennes

Deux universités roumaines ont récemment rejoint des consortiums visant à créer des universités européennes, des «réseaux d'universités à travers l'UE», qui permettent aux étudiants d'obtenir un diplôme en combinant des études dans plusieurs pays de l'UE.

 



L’Université Babeș-Bolyai (UBB), une université publique située à l’ouest de la Roumanie, à Cluj-Napoca, est devenue membre du consortium européen InclusU.



Les autres membres du consortium sont: l’Université de Lille (France), l’Université de Malmö (Suède), l’Université Mykolas Romeris de Vilnius (Lituanie), l’Université de Minho (Portugal), l’Université Roma Tre (Italie) et l’Université de Wroclaw (Pologne).



Le consortium a déjà soumis le projet à la Commission européenne. La demande de financement pour mettre cela en œuvre s'élève à 5 millions d'euros, a déclaré Daniel David, le recteur d'UBB, à Edupedu.ro.



L'université de Lille est la coordinatrice administrative de l'alliance, créée le 20 février à Bruxelles. L’alliance fait partie de l’Initiative des universités européennes, qui vise à «renforcer les partenariats stratégiques au sein de l’UE entre les établissements d’enseignement supérieur et à encourager l’émergence, à l’horizon 2024, d’une vingtaine d’universités européennes».



Une université européenne est une alliance d'établissements d'enseignement supérieur couvrant une vaste zone géographique européenne, dotée d'une stratégie à long terme axée sur la durabilité, l'excellence et les valeurs européennes, et proposant des cursus centrés sur l'étudiant et dispensés conjointement sur un campus inter-universitaire.



Pour l'appel 2019, un financement de 60 millions d'euros est disponible pour douze modèles expérimentaux afin de tester le concept et son potentiel.

 

InclusU regroupe à la fois des universités traditionnelles et des universités récentes, de toutes les régions de l’Europe, des capitales, des villes frontalières ou dynamiques, des régions plus riches ou moins développées. Il adopte des valeurs telles que l'inclusivité, l'esprit civique, visant à soutenir la formation de citoyens actifs qui contribuent à une société de la connaissance, à l'ouverture, en relation avec la société, et la qualité, en recherchant l’excellence dans la recherche, l’enseignement et la relation à la société.

 

«Actuellement, les formations offertes par les universités sont caractérisées par de fortes inégalités. L'UE tente d'éliminer la polarisation et les inégalités dans la formation universitaire en établissant des consortiums regroupant des universités de plusieurs régions ayant des profils très différents », a expliqué Daniel David.

 

Si le consortium ne reçoit pas de financement lors de cette phase, il pourra le demander à nouveau l'année prochaine.



Parallèlement, l'Université Vest de Timişoara (UVT), également située dans l'ouest de la Roumanie, participe au projet de création de l'université européenne UNITA, a rapporté Agerpres. Les autres partenaires du projet sont l'Université de Pau (France), également coordinatrice du projet, l'Université de Savoie Mont Blanc de Chambéry (France), l'Université de Saragosse (Espagne), l'Université de Turin (Italie) et l'Institut de recherche Gran Sasso (Italie).



L’UNITA se concentrera sur le patrimoine culturel des langues romanes et sur les intérêts communs dans le domaine de la durabilité. Quelque 160 000 étudiants bénéficieront de cette initiative.



«L’UNITA rassemblera le potentiel humain, des laboratoires et des centres de recherche des universités fondatrices dans le but de développer des programmes académiques offrant à leurs étudiants les connaissances, les compétences et les attitudes pouvant devenir les avantages stratégiques des futurs diplômés sur le marché européen commun, en les aidant pour être actifs dans la résolution de problèmes globaux », selon UVT. La future université envisage de mettre l'accent sur un enseignement novateur, une éducation centrée sur l'étudiant, des expériences d'apprentissage internationales et des relations étroites avec la communauté locale et le monde des affaires.



Le projet de création de l'UNITA a été soumis le 27 février.
 


L’Université de Bucarest a également rejoint une initiative similaire.

 

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale