TEST: 2245

Les déclarations et la vidéo de Nicolas Cage lors du TIFF en Roumanie

Par Grégory Rateau | Publié le 05/06/2019 à 00:00 | Mis à jour le 05/06/2019 à 11:24
Photo : Chris Nemes/ tiff.ro
Festival international du film Transilvania

L'acteur américain Nicolas Cage a reçu le trophée Transilvania pour sa contribution au cinéma mondial au Festival international du film Transilvania (TIFF), qui s'est déroulé à Cluj-Napoca, dans l'ouest de la Roumanie.



« Je suis très heureux de revenir ici. Vous savez, j'ai tourné deux films en Roumanie : The Dying of the Light, réalisé par Paul Schrader, et Ghost rider, spirit of vengeance, réalisé par Mark Neveldine et Brian Taylor. Ce sont deux expériences merveilleuses, je suis fier de ces deux films et c'est pourquoi je voulais revenir. J'ai toujours cru que chaque endroit avait son esprit. Et ici, en Roumanie, j'ai ressenti un très bon esprit, qui a influencé mon travail de manière positive », a déclaré Cage, cité par News.ro.



«Cela pourrait être l'effet de votre pays sur mon imagination, grâce à Bram Stoker et, bien sûr, à l'histoire de Vlad Tepeş ou à l'expérience de passer une nuit au château de Dracula, dans les Carpates, je me sens pleinement inspiré ici et j'espère faire un autre film ici », a-t-il poursuivi.



L’acteur récompensé par un Oscar a déclaré qu’il garderait le trophée qu’il avait reçu sur sa table de chevet. «Quand je me sentirai seul, à 3 heures du matin, je penserai à mes amis de Transylvanie», a-t-il déclaré avec humour.



L'acteur a également animé une masterclass au festival, où il a parlé de sa technique, de sa relation avec Hollywood, des choses qui l'inspirent et de ses futurs projets.



«Le premier et le plus grand cadeau d’un acteur est l’imagination. La seconde est la capacité à utiliser l’imagination et à notre capacité à croire en elle », a déclaré Cage, parlant de ses sources d’inspiration à travers le temps. Il a également avoué ne pas avoir espérer remporter un Oscar pour ce rôle dans Leaving Las Vegas, un film que son agent lui a déconseillé d'accepter. Faire des films avec le désir de gagner des prix est erreur, a-t-il expliqué. C'est pourquoi il a accepté, tout au long de sa carrière, des rôles très divers, à la fois dans des blockbusters et dans des productions indépendantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale