TEST: 2245

Les autorités empêchent plus de 180 tonnes de déchets illégaux d'entrer dans le pays

Par Grégory Rateau | Publié le 17/06/2021 à 00:00 | Mis à jour le 17/06/2021 à 00:00
Photo : Politiadefrontiera.ro
déchets illégaux en Roumanie

Les autorités roumaines ont réussi à empêcher plus de 180 tonnes de déchets importés illégalement de pays comme l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Turquie ou la Grèce, d'entrer dans le pays.

 

Le 14 juin, des agents de la police des frontières, des douaniers et des représentants de la Garde nationale de l'environnement ont trouvé un total de 186 409 kg de déchets illégaux après avoir contrôlé un conteneur et dix camions à la frontière. Selon la police des frontières, les autorités ont trouvé des textiles, de l'aluminium, du polystyrène, du verre, du caoutchouc et des déchets plastiques.

Plus de 62 tonnes de déchets d'aluminium ou de polystyrène ont été retrouvées dans quatre camions au poste frontière de Giurgiu. Les déchets avaient été expédiés de Bulgarie et de Grèce et étaient censés se rendre dans des entreprises de Bucarest, a rapporté G4media.ro.

Environ 27,8 tonnes de déchets de verre et de plastique ont également été trouvées au poste frontière de Calarasi le même jour.

La police des frontières a déclaré que, dans les deux cas, les chauffeurs n'avaient aucun document légal pour l'importation.

Trois autres camions ont été contrôlés au poste frontière de Bors le 14 juin. L'un d'eux était chargé de vêtements de seconde main qui étaient en fait des déchets, tandis que les deux autres transportaient des déchets de verre, pour lesquels les chauffeurs n'ont pas présenté le documentation nécessaire prévue par la loi. Au total, les trois véhicules ont transporté 54 619 kilogrammes de déchets.

Également lors de contrôles spécifiques, des agents de la police des frontières du point de passage frontalier de Nadlac II, ainsi que des représentants de la Garde nationale de l'environnement, ont également trouvé des vêtements et des textiles usagés dans un camion tentant d'entrer en Roumanie. Les autorités ont déterminé que les articles, d'un poids total de 16 tonnes, étaient en fait des déchets.

En outre, des policiers des garde-côtes, en coopération avec des douaniers et des commissaires de la Garde nationale de l'environnement, ont trouvé un conteneur en provenance d'Allemagne contenant plus de 25,5 tonnes de déchets de caoutchouc illégaux.

Les déchets illégaux ont été importés d'Allemagne, du Royaume-Uni, de Turquie et de Grèce, et devaient atteindre divers endroits en Roumanie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Nonoscu jeu 17/06/2021 - 08:41

Bravo! Il faut continuer la chasse aux salopards !

Répondre
Commentaire avatar

roger FAYE mar 22/06/2021 - 10:29

Il faut retrouver les expéditeurs et les sociétés destinatrices afin d'interrompre ce trafic, ne pas s'en prendre aux pauvres chauffeurs qui ne sont que des exécutants.

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale