Dimanche 9 août 2020

LEGISLATIVES 2017 – Jean-Pierre Hottinger, candidat investi par le Front National pour la 7ème circonscription des Français de l’étranger

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 09/05/2017 à 22:00 | Mis à jour le 10/05/2017 à 14:09

 

Les Français s'apprêtent à voter le 4 juin pour le premier tour des élections législatives de 2017, ceux ou celles qui les représenteront à l'Assemblée Nationale. La Roumanie fait partie de la 7ème circonscription des Français de l'étranger. Cette semaine nous avons posé nos questions à Jean-Pierre Hottinger, candidat investi par le Front National.

 

- Pouvez-vous nous résumer votre parcours et nous préciser quelles ont été vos motivations pour entrer en politique ??


Je suis titulaire d'un Master en Sciences du Management et d'un diplôme anglais. J'ai été Directeur du Développement de la Nouvelle Europe Centrale pour une société de cosmétiques avec comme mission de préparer l'installation des filiales de vente & de production. Puis, je me suis sédentarisé en créant et devenant Directeur Général de plusieurs filiales d'importation, vente & production. Enfin, j'ai été plébiscité par mes pairs à la présidence de la Chambre de Commerce Franco-tchèque, ceci à 2 reprises.
Je me suis engagé en politique très récemment et à l'occasion des élections présidentielles françaises parce que depuis quelques années, je suis interpellé par des politiques menées en dépit du bon sens. Je me suis mis à explorer et analyser la géopolitique dans tous ses détails pour comprendre. Aujourd'hui, je maîtrise suffisamment bien les outils pour me permettre de poser un diagnostic fiable et proposer des recommendations pertinentes.
Aussi, mon expérience professionnelle et mes expertises m'autorisent à proposer mon service aux expatriés et à la France. C'est pour moi une façon de me rendre utile à mon pays et mes concitoyens.


- Être député de la 7ème circonscription, qu'est ce que ça représente pour vous? Quels sont vos liens avec cette circonscription/ce pays??  


Je vis en Europe Centrale depuis plus de 26 ans. Je connais bien la plupart des pays pour y avoir travaillé ou séjourné. Etant d'origine alsacienne donc multiculturel de naissance, je me sens particulièrement bien ici, j'oserai même dire, comme à la maison. Je peux, en effet, communiquer aisément en allemand, tchèque, slovaque, polonais, croate et en anglais bien sûr, notamment en Hongrie...  Le roumain ne m'est accessible qu'à la lecture, mes années d'apprentissage du latin me sont finalement utiles.


- Quelles sont vos 3 priorités/propositions parmi les problématiques concernant les Français vivant à l'étranger (emploi, fiscalité, éducation, culture, représentation, administration...) ??


1- Scolarité & rayonnement de la francophonie

Constat : la scolarité est chère et les établissements rares (sauf dans le capitales)
Le coût des frais d'écolage pour les parents varie de 2.000 à 8.000 ? par an. Le fait de choisir d'étudier dans ces établissements revêt la forme d'un engagement ferme pour toute la scolarité. Qui peut savoir dans 3 ou 5 ans, s'il pourra encore faire cet effort financier ?
La solution : Un enfant doit être scolarisé, c'est la Loi dans la majorité des pays. Or, un élève scolarisé en France coûte à l'Etat environ 9.000? et il est de 0? pour le pays d'accueil. Il faut donc trouver des solutions pour garantir une éducation française à notre progéniture. Il y a actuellement environ 500.000 jeunes Français privés d'éducation française dans le Monde. Il faut renforcer le réseau d'écoles & Lycées sous diverses formes mais aussi en collaboration avec les pays d'accueil car le français est aussi la seconde langue la plus enseignée et c'est la 3ème langue des affaires. Enfin, il faut déplacer cette responsabilité du Ministère des Affaires Etrangères vers l'Education Nationale, bien mieux pourvue en matière de budget.


2- Travail & Patriotisme économique

Le français est une langue recherchée par les entreprises car le marché français est important et solvable. Il faut renforcer la promotion des produits français à l'export. Il faut revoir le rôle des Chambres de Commerce à l'Etranger, le système Ubi France et les mesurettes homéopathiques utilisées jusque là.   
             
3- Droit de la Famille, protection sociale, retraite

Les lois sont parfois très différentes avec les françaises et la préférence locale prévaut trop souvent. En matière de divorce, de garde d'enfant, notamment, il y a des progrès à accomplir.  
La  protection sociale proposée par la CFE est discriminante. Il doit y avoir un débat national sur le sujet.   
Enfin, la retraite : ça ne va pas du tout, c'est trop compliqué pour les expatriés. Les rachats de période sans limitation,  doivent pouvoir être possible. Le transfert bancaire doit être simplifié.  
 

- Quel bilan portez-vous sur l'action du député sortant Pierre-Yves Leborgn'? Sur quel (s) plan (s) auriez-vous agi différemment ?


J'ai lu son bilan. Il intervient, il écrit mais il n'y a pas de résultat tangible au bout de 5 années sur ses actions. Personnellement, je lui avais remis un dossier exhaustif sur un trafic d'influence & d'escroquerie au sein de la « justice » parisienne présentant moult crimes & délits. C'était il y a 18 mois, alors que je ne savais pas encore que je m'engagerai en politique sur « ses Terres ». A ce jour, il n'y a malheureusement toujours aucun résultat ... Comment interpréter cela ?  
C'est très grave ! Il aurait dû demander la création d'une commission parlementaire pour examiner la chose et apporter les réponses au nom du peuple. C'est ça un Député de la Nation.
J'ai prouvé par ma carrière, exclusivement dans le secteur privé, que j'étais en mesure de toujours fournir des résultats positifs, aussi  je voudrais lancer ici un appel solennel aux électeurs et les prier de ne plus voter pour des fonctionnaires-candidats à des mandats électoraux,  quels qu'ils soient. Par essence, ceux-ci sont incapables d'appréhender les réalités du privé et régler nos problèmes efficacement avec des initiatives et de la créativité. Ils vivent dans un autre espace-temps. C'est comme cela. Il y a, par conséquent, incompatibilité et nous le voyons tous les jours depuis des décennies même jusqu' au plus haute fonction de l'Etat. Cela ne remet évidemment pas en cause les fonctionnaires sans mandat qui travaillent chaque jour consciencieusement au service de la collectivité. A chacun ses missions.   
Notez qu'en France, 10% de la population est composée de fonctionnaires et cette population est représentée par 70% des hommes politiques. Les autres 30% représentent donc  90% de la population des gens qui triment et se demandent comment ils vont survivre aux difficiles conditions actuelles.
Ces 70% d'hommes politiques professionnels et indéboulonables sont protégés par des juges-fonctionnaires qui sont à gauche pour 80% et nommés par le pouvoir pour les postes les plus sensibles. Comment voulez-vous que cela marche ?


Abonnez-vous à notre 
newsletter gratuite
Suivez-nous sur Facebook
 


Propos recueillis par Grégory Rateau (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - Mercredi 10 mai 2017

 

 

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

LA RECETTE ROUMAINE DU CHEF - Saucisses roumaines

Comme toute cuisine nationale qui se respecte, la cuisine roumaine possède toute une série de produits du terroir à dénomination d'origine contrôlée. Parmi eux, les saucisses qui se différencient par

Sur le même sujet