Le régulateur du marché accepte de doubler le prix du chauffage urbain à Bucarest

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 20/01/2022 à 00:00 | Mis à jour le 20/01/2022 à 00:00
chauffage prix doublé Bucarest

L'ANRE, régulateur du marché roumain, a approuvé la demande pour doubler le prix facturé par le producteur de chauffage municipal Termoenergetica pour le chauffage fourni par l'entreprise publique Elcen et distribué aux ménages de Bucarest.

 

Le prix pour l'utilisateur final a été fixé à 980 RON par Gcal, soit le double des 490 RON facturés l'année dernière et au cours des premiers mois de cette saison d'hiver, a rapporté Wall-street.ro. Cependant, le conseil municipal doit approuver le prix de l'utilisateur final et, traditionnellement, la municipalité couvre environ les deux tiers de la facture de chauffage.

Au moins un tiers de la facture représente les pertes techniques subies par Termoenergetica en raison du système de canalisations en mauvais état qui nécessite une réparation urgente. Cependant, on ne sait pas quelle part de la facture massive acceptée par l'ANRE comme reflétant les coûts encourus par les deux sociétés, la municipalité de Bucarest sera en mesure de couvrir cette année.

Au cours des mois et jusqu'à aujourd'hui, les ménages se sont vu facturer un prix de 163 RON par Gcal - à peine 15% du coût réel.

En effet, leurs factures de chauffage étaient proches de celles des appartements utilisant du gaz naturel et des chaudières individuelles pour se chauffer.

En réalité, le coût des pertes technologiques subies par Termoenergetica a augmenté parallèlement au prix du gaz naturel, et il n'est pas sûr que la municipalité de Bucarest puisse se permettre de maintenir en vie le système de chauffage urbain qui s'effondre.

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale