TEST: 2245

Le prêteur BCR met en vente un palais du centre-ville de Bucarest

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 12/04/2019 à 00:00 | Mis à jour le 12/04/2019 à 00:00
Photo : Britchi Mirela/ Wikipedia
hôtellerie BCR bâtiments centre ville bucarest mise en vente

Le palais de la compagnie d'assurances Generala, un bâtiment historique du centre-ville de Bucarest qui servait de siège au bailleur de fonds BCR, la filiale locale du groupe autrichien Erste Bank, est à vendre.

 



Le bâtiment, achevé en 1906, est évalué à environ 20 millions d'euros, a rapporté Economica.net. Après la vente, il pourrait être transformé en hôtel, suivant une tendance du marché.



BCR a déménagé à The Bridge, un bâtiment acquis l'an dernier par les investisseurs Dragoș et Adrian Pavăl de Forte Partners.



Selon le cabinet de conseil immobilier JLL, les bâtiments historiques du centre-ville de Bucarest sont devenus intéressants pour les investisseurs immobiliers qui les transforment en hôtels ou bureaux Universul Palace ou L'Arche.



De plus, le centre-ville est intéressant pour les hôteliers, comme ce fut le cas du groupe lituanien Apex Alliance, qui a ouvert l’hôtel Hilton Garden Inn dans la vieille ville de Bucarest. À proximité, Apex Alliance développe Autograph by Marriott, qui disposera de 214 chambres.



Plusieurs autres propriétés de BCR sont à vendre, parmi lesquelles le parc résidentiel Silver Mountain Resort à Poiana Brasov, plusieurs bureaux dans différentes villes du pays, trois hôtels - dont deux à Brașov et Poiana Brașov, ainsi que plusieurs espaces commerciaux et industriels.

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/bcr-universitate-hq-for-sale

 

 

 

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale