TEST: 2245

Le PNL veut mettre fin aux "pensions spéciales"

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 11/12/2019 à 00:00 | Mis à jour le 11/12/2019 à 00:00
Photo : Adobe Stock
PNL fin des "pensions spéciales" roumanie politique

Le Parti libéral au pouvoir (PNL) en Roumanie a décidé de "mettre fin" aux "pensions spéciales", à savoir les pensions accordées pour d'autres motifs que les contributions personnelles au système de sécurité sociale, a annoncé la vice-première ministre Raluca Turcan après une réunion de direction du parti, a rapporté Hotnews.ro.

 



Les pensions spéciales, payées par le budget du gouvernement central (état), s'élèvent à 9 milliards d'euros (plus de 4% du PIB) par an, a déclaré Turcan.



Elle n'a pas précisé les aspects juridiques de la «cessation» ni les économies générées par les pensions ainsi «terminées».



Elle a toutefois annoncé qu'il y aurait quelques exceptions: les pensions spéciales versées aux «militaires» (y compris ceux des retraités du ministère de l'Intérieur ou des services de renseignement) et aux magistrats, à savoir la grande majorité des pensions spéciales, resteront en place.

 

Le PNL a expliqué l'exception relative aux magistrats, citant une décision de la Cour constitutionnelle. En juin 2019, 187 480 personnes bénéficiaient de pensions spéciales, dont 178 168 «militaires». Sur les 9 312 pensions non militaires, 3 800 étaient des procureurs ou des juges à la retraite.



L'opposition, le Parti social-démocrate, promeut au Parlement un projet de loi par lequel toutes les pensions spéciales seraient soumises à une imposition progressive pouvant aller jusqu'à 90%.

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale