Le pianiste Daniel Ciobanu et l'actrice Isabel Karajan se produisent à l'Athénée

Par ARTA GRAFICA | Publié le 06/04/2022 à 00:00 | Mis à jour le 06/04/2022 à 00:00
Photo : Wikimedia
concerts pianiste Daniel Ciobanu actrice Isabel Karajan Athénée

L'Orchestre Philharmonique George Enescu, dirigé par Gabriel Bebeşelea, se produira aux côtés du pianiste Daniel Ciobanu et de l'actrice autrichienne Isabel Karajan pour deux concerts les 7 et 8 avril à l'Athénée roumain de Bucarest.

 

Le public peut écouter pour la première fois Kalte Gedichte du compositeur roumain Dan Dediu, avec des paroles du poète autrichien Ernst Jandl, et avec l'actrice Isabel Karajan. L'œuvre est destinée à mettre en évidence "les particularités de la musique roumaine et son dialogue avec l'art européen, en particulier autrichien".

L'actrice Isabel Karajan, la fille du chef d'orchestre Herbert von Karajan, a travaillé dans le cinéma et le théâtre. Elle a également créé des concepts personnels pour diverses performances de musique de chambre et d'orchestre. L'opéra Stillhang de Christian Spitzenstätter, mis en scène par Klaus Ortner, avec Isabel Karajan dans le rôle principal, a reçu le Prix d'opéra autrichien de la meilleure première représentation en 2020.

Suivra le Concerto pour piano n° 3 de Sergueï Prokofiev, avec Daniel Ciobanu en soliste. Ciobanu, actuellement artiste en résidence du George Enescu Philharmonic, s'est attiré pour la première fois une reconnaissance internationale en 2017 au Concours Arthur Rubinstein à Tel Aviv, où il a remporté la médaille d'argent et le prix du public. Il s'est ensuite produit au Carnegie Hall, Elbphilharmonie Hamburg, Gewandhaus Leipzig, Konzerthaus Berlin, St John's Smith Square à Londres, George Enescu Festival à Bucarest et a tourné au Japon, en Chine, à Taïwan, en Afrique du Sud et au Brésil.

Le programme comprend également la Symphonie n° 6 de Ludwig van Beethoven.

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale