Le musée du parfum accueille le parfum préféré de la reine Marie

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 28/08/2019 à 00:00 | Mis à jour le 28/08/2019 à 00:00
Photo : Muzeul Parfumului Facebook Page
musée parfum bucarest roumanie tourisme parfum reine Marie

Le musée du parfum à Bucarest est une initiative de l'entrepreneur Val Iacob, propriétaire de Beautik Haute Parfumerie. Il abrite une collection impressionnante, y compris le parfum préféré de la reine Marie de Roumanie, a rapporté Wall-street.ro.

Le musée a ouvert ses portes en décembre 2014 en tant qu'initiative culturelle privée, née de la passion de Val Iacob pour les parfums.



"Nous avons ouvert le musée à partir de la bouteille de parfum My Boudoir, le parfum favorit de la reine Marie", a déclaré Iacob à Wall-street.ro.



Outre la collection de parfums, le musée propose divers types de parfums, des ouvre-bouteilles, des herbiers et des parfums roumains d'époques variées, tels que ceux des marques locales Macul Rosu, Farmec ou Miraj.



Ceux qui visitent le musée peuvent voir ici le parfum Eau de Toilette de la maison de Lubin, datant de 1852. Il s’agit du parfum le plus ancien de la collection du musée. Il est conservé dans la bouteille et la boîte d’origine, et le contenu est presque intact car le couvercle est bloqué et ne peut pas être rouvert après l’achat.



Le musée propose également un parfum Gin Fizz, créé par Henri Giboulet pour Grace Kelly, la future princesse de Monaco, en 1955. Le parfum s’inspire d’un cocktail célèbre de cette époque et est également produit aujourd’hui. Coup de cœur de la reine Marie, Mon Boudoir, créé par Haubigant, fabricant de parfums fondé à Paris en 1775, fait également partie de la collection, tout comme Narcisse Noir, un parfum créé par la maison Caron en 1911 et conservé dans une bouteille en cristal de Baccarat. En 2011, Caron a recréé le parfum et l'a renommé Narcise Noir 100 ans. Il n'en a sorti que 500 bouteilles en édition limitée.



Parmi les rares objets exposés du musée, on trouve un ouvre-bouteille de parfum datant de l'époque où les couvercles des bouteilles de parfum étaient en liège et un herbier et datant de 1895, réalisé par un pharmacien à Arad.



Comment s'y rendre: 172 Calea Dorobantilor, dans le cadre du magasin Beautik de Bucarest.



Le musée est ouvert du lundi au samedi de 10h00 à 21h00 et le dimanche de 10h00 à 13h00. L'entrée est gratuite.

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale