Le ministère roumain de l'Environnement autorise l'abattage de 13 ours à Covasna

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 23/05/2022 à 00:00 | Mis à jour le 23/05/2022 à 06:49
autorisation chasse 13 ours Covasna roumanie

Le ministère roumain de l'Environnement a délivré une autorisation pour tuer 13 ours qui ont causé des problèmes dans la région de Covasna. La région abrite actuellement 1 800 ours.

 

Selon le chef de l'agence de protection de l'environnement de la région, Gheorghe Neagu, la population d'ours à Covasna a considérablement augmenté ces dernières années. "Avec l'arrivée du printemps, les ours sont redevenus actifs", a déclaré Neagu avant de citer les villages qui ont été touchés. « Il y a un an, on estimait que nous avions environ 1 800 ours à Covasna. C'est beaucoup. Même 1 600 ou 1 400, ce serait beaucoup, et le nombre augmente chaque année », a-t-il ajouté.

La Roumanie compte le plus grand nombre d'ours bruns de l'UE, plus de 6 000, selon certaines estimations. Cependant, les chiffres ne sont pas officiellement mis à jour. En conséquence, les groupes environnementaux et les associations de chasse sont en désaccord sur la taille de la population d'ours, les premiers arguant qu'elle est d'environ 2 000, tandis que les secondes estiment que 10 000 se trouvent aujourd'hui en Roumanie. Covasna à elle seule abriterait environ 1 800 ours.

Les résidents de Covasna reçoivent régulièrement des alertes concernant des ours qui ont erré dans des zones peuplées et peuvent constituer une menace pour la sécurité. En 2021, un joggeur a été attaqué par un ours entre Sfântu Gheorghe et le village de Şugaş Băi et a dû être hospitalisé.

Pour s'attaquer au problème, l'actuel ministre de l'environnement, Tanczos Barna, originaire de la même région, a défendu une position plus agressive, promouvant une législation telle que l'ordonnance d'urgence numéro 81. Elle permet aux spécialistes d'intervenir et de chasser, de tranquilliser et de déménager, de tirer ou euthanasier les ours qui errent dans les localités et causent des dommages matériels.

L'année dernière, un scandale a éclaté lorsqu'un membre de la famille royale du Liechtenstein aurait payé environ 7 000 euros pour être autorisé à tirer sur Arthur, le plus gros ours de Roumanie. Selon des militants écologistes, le prince Emanuel von und zu Liechtenstein, qui possède un château en Autriche, a reçu une dérogation à la loi qui lui a permis de tirer sur une mère ours qui avait endommagé des fermes à Covasna. Au lieu de cela, il a abattu un grand mâle qui vivait au fond des bois.

En 2016, la Roumanie a interdit la chasse aux trophées d'ours et de loups, mais le gouvernement peut accorder des dérogations à la loi. Jusqu'à l'année dernière, les chasseurs avaient tué environ 1 400 ours avec le consentement du gouvernement, payant apparemment des milliers d'euros pour chaque dérogation.

 

Lire aussi sur le sujet : https://lepetitjournal.com/bucarest/actualites/attaques-ours-ministre-environnement-307992

 

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale