TEST: 2245

Le Maramureș impose des restrictions de mouvement pendant la journée

Par Grégory Rateau | Publié le 25/03/2020 à 00:00 | Mis à jour le 25/03/2020 à 00:00
Photo : Wikimedia Commons
Maramureș impose des restrictions de mouvement pendant la journée coronavirus roumanie

Dans la région du Maramureș, dans le nord de la Roumanie, à la frontière avec l’Ukraine, les restrictions de circulation des personnes s’appliqueront également pendant la journée, a déclaré le préfet de la région, Nicolae Silviu Ungur, à la chaîne de télévision Digi 24.

 



Le 21 mars, le gouvernement a annoncé un nouvel ensemble de mesures destinées à limiter la propagation du coronavirus Covid-19, notamment des restrictions à la circulation des personnes en dehors de leur domicile entre 22 heures et 6 heures du matin, à quelques exceptions près.

Dans le Maramureș, la nouvelle mesure s'applique à partir du 25 mars et jusqu'au 15 avril. Elle intervient après que les autorités locales ont remarqué que les gens ne suivaient pas les recommandations de distanciation sociale.

Les gens pourront toujours faire du shopping, à la pharmacie et au travail mais les habitants de la région devront justifier toute sortie entre 6h00 et 22h00. Ceux qui sortent pour travailler doivent fournir des documents prouvant qu'ils sont employés et l'itinéraire qu'ils empruntent.

Les personnes de plus de 60 ans doivent faire leurs achats le matin, jusqu'à 11h00, et les détaillants alimentaires doivent établir un horaire spécial pour eux, entre 07h00 et 11h00. Les autorités de la région ont également déclaré qu'elles identifieraient les personnes de plus de 65 ans qui n'ont personne pour s'occuper d'elles afin de les aider.

Le Maramureș est la première région de Roumanie à imposer de telles restrictions pendant la journée.

«C'est la composition des citoyens de notre région, ils veulent se rencontrer, ils veulent sociabiliser, ils ne veulent pas être limités à des groupes de moins de 3 personnes. Nous avons donc un problème de ce point de vue et nous pensions que le risque était trop élevé », a expliqué le préfet. Il a également déclaré avoir entendu des gens dans la rue appeler les mises en garde des autorités "des fabrications".

Auparavant, Gabriel Zetea, président du conseil de la région du Maramureș, avait demandé au préfet de mettre en place des mesures restrictives afin de protéger les habitants de la région qui compte le deuxième plus grand nombre de personnes en quarantaine ou isolées après Bucarest.

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale