TEST: 2245

Le gouvernement promet d'adoucir «l'impôt sur la cupidité»

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 01/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 01/03/2019 à 00:00
Photo : Photo source: Gov.ro
Eugen Teodorovici gouvernement impôt sur la cupidité Roumanie

Certaines catégories d'actifs détenues par les banques roumaines pourraient être exclues de la taxe sur les actifs financiers, a déclaré le ministre des Finances, Eugen Teodorovici, lors d'une conférence de presse conjointe avec le vice-président de la BEI, Andrew McDowell.

 



Les actifs exemptés peuvent comprendre des prêts consentis dans le cadre de programmes gouvernementaux tels que le First Home et des prêts accordés par des banques locales à partir de ressources fournies par la Banque européenne d'investissement (BEI) ou la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), a-t-il ajouté à Profit.ro.



Les obligations d'État pourraient constituer une autre classe d'actifs, à l'exception de la taxe, a déclaré Teodorovici.



"Les catégories d'actifs financiers (auxquelles la taxe s'appliquera) seront définies de manière à stimuler l'activité économique", a-t-il déclaré.



Teodorovici était censé s'entretenir avec des représentants de l'ARB le même jour. «Ce qui peut sortir de cette discussion avec l'ARB, c'est un ensemble de propositions. Nous ne discutons pas des problèmes de manière isolée", a déclaré le ministre.



Selon lui, d’importants changements peuvent être apportés à la loi OUG 114, telles que la méthode de calcul de la taxe et la suppression de la taxe pour certaines catégories d’actifs. Tous ces changements doivent toutefois profiter aux entreprises et à la population, a déclaré le ministre.



"Les principes de l'OUG 114 resteront donc les mêmes", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/government-sweeten-greed-tax

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale