Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'alliance d'opposition roumaine annonce officiellement son candidat

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 23/07/2019 à 00:00 | Mis à jour le 23/07/2019 à 00:00
Photo : Facebook/Uniunea Salvati Romania - USR
USR candidat présidence roumanie

L'alliance des partis d'opposition roumains L'Union sauvez la Roumanie (USR) et PLUS a officiellement annoncé dimanche que le chef de l'USR, Dan Barna, serait candidat aux élections présidentielles de novembre.

 



L’objectif de Barna est d’atteindre le deuxième tour des élections présidentielles. Il prévoit d’affronter le président actuel, Klaus Iohannis, qui représente le Parti libéral national (PNL), la plus grande force d’opposition en Roumanie.



"Pour la Roumanie, ce sera un signe de normalité et de guérison de pouvoir choisir au second tour le candidat du PNL et le candidat de l'USR-PLUS", a déclaré Barna dimanche en annonçant officiellement sa candidature.



En attendant, le président de PLUS, Dacian Ciolos, sera désigné Premier ministre si l'alliance remporte les élections législatives de 2020. Ciolos était Premier ministre de Roumanie entre décembre 2015 et décembre 2016. Il a annoncé que l'objectif de l'alliance pour 2020 est d'obtenir la majorité parlementaire pour pouvoir modifier la Constitution au besoin et pour faire respecter le programme en vigueur.



L'alliance USR-PLUS s'est classée troisième aux élections du Parlement européen du 26 mai dernier, avec un point de pourcentage de moins que le Parti social-démocrate (PSD), le parti au pouvoir en Roumanie, tandis que le PNL a remporté la première place. Le PSD n’a pas encore choisi de candidat à l’élection présidentielle.

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Hb mar 23/07/2019 - 11:31

Ce candidat est celui des affairistes et des magouilleurs du nord de Bucarest et de Cluj. Ici ce genre de gens ne sont pas très populaires. D'ailleurs vu que c'est l'équivalent roumain des voleurs et escrocs de LREM des gilets jaunes devraient pas tarder a apparaître en cas de victoire.

Répondre

Communauté

Le Bucarest de Paul Morand

Au début du XXe siècle, le père du diplomate Paul Morand se dédiait entièrement aux arts, occupant la fonction de directeur de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, et fréquentant des cerc

Expat Mag

Notre-Dame: point d'étape sur un chantier titanesque

Lundi redémarre le gigantesque et complexe chantier lancé après l'incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris, interrompu le 25 juillet dernier en raison des risques de contamination...