Mercredi 12 août 2020

La Roumanie prévoit des sanctions pour ceux qui nourrissent les ours

Par Grégory Rateau | Publié le 09/07/2020 à 00:00 | Mis à jour le 09/07/2020 à 00:00
Roumanie sanctions nourrir ours

Les personnes qui nourrissent des ours seront condamnées à une amende en Roumanie, a déclaré le ministre de l'Environnement Costel Alexe le lundi 6 juillet dernier. Il a ajouté que toute forme d'alimentation de ces animaux sauvages devait cesser, selon Agerpres.



Le ministre de l'Environnement a eu des discussions avec ses collègues du ministère de l'Intérieur et des représentants des autorités publiques centrales et locales pour introduire des amendes pour ceux qui nourrissent les ours "sur le bord de la route".

Costel Alexe a également averti que nourrir les ours est dangereux à la fois pour les animaux et pour les humains.

"J'espère que la population comprend: l'ours est un animal sauvage, pas un animal de compagnie. Nourrir un ours n'est pas une bonne chose. Nous faisons le plus grand mal possible à cet animal ou à l'espèce. Une fois nourri par l'homme, n'imaginons pas que le l'ours retournera dans les montagnes pour chercher de la nourriture. […] Peu importe à quel point il peut être amical, c'est un animal sauvage et peut faire des victimes. […] J'ai vu sur les réseaux sociaux une personne qui regarde l'ours en le nourrissant "Dit Alexe.

Selon les estimations, les forêts roumaines abritent environ 6 000 ours bruns, la plus grande population de l'Union européenne. Malheureusement, il y a eu de nombreux cas d'ours sortant des forêts pour chercher de la nourriture dans les villes, et, dans certains cas, cela a même conduit à des conflits homme-ours. De plus, quelques vidéos inquiétantes ont récemment été partagées sur les réseaux sociaux, montrant des personnes très proches des ours sauvages pour les nourrir ou prendre des selfies avec eux, mettant en danger les animaux ainsi qu'eux-mêmes.

Le ministre de l'Environnement Costel Alexe a déclaré lundi qu'un groupe de travail avait été mis en place au ministère pour identifier des solutions pour la population d'ours en Roumanie. Dans le même temps, il a mentionné que le projet de 10 millions d'euros sur la construction d'un sanctuaire à ours à Brasov, avec des fonds de l'UE, avait été envoyé au ministère des Fonds européens pour analyse.

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

David Loosveld jeu 09/07/2020 - 09:03

C'est sûrement la déforestation qui pousse les ours a chercher leur nourriture au plus près des humains

Répondre
Commentaire avatar

LE PREMIER FR RO jeu 09/07/2020 - 17:18

C'est surement c'est certain toute cette pègre qui rend la Roumanie chauve !

Répondre

Communauté

GASTRONOMIE

LA RECETTE ROUMAINE DU CHEF - Ghiveci d’Olténie

Sachez d'abord que ce qui est spécifique de la cuisine de la région d'Olténie, dans le sud de la Roumanie c'est notamment l'abondance et la variété des légumes : haricots verts, courgettes, aubergines

Expat Mag

Chennai Appercu
SOCIÉTÉ

Être « maid » en Inde

En Inde, il est chose courante de voir travailler dans les foyers aisés ou étrangers des employés de maison, « maid » en anglais ou « bai » en Hindi. Un métier intense de millions de personnes...