TEST: 2245

La Roumanie n'a que trois plages certifiées Pavillon Bleu

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 08/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 08/05/2019 à 00:00
Photo : Shutterstock
roumanie plages certifiées Pavillon Bleu

Les trois seules plages roumaines certifiées Pavillon Bleu par la Fondation pour l'éducation à l'environnement (FEE), à savoir des plages qui répondent aux critères de qualité de l'eau, de facilité d'accès, de sécurité et de propreté, sont situées dans la partie nord du littoral du pays: Vega Vintage Beach à Mamaia (nord de Constanta), Phoenicia Beach à Navodari (nord de Mamaia) et Marina Regia Beach, également à Navodari.

 



Le prix moyen d'une nuit en chambre double dans un hôtel 3 ou 4 étoiles pendant la saison estivale est de 139,92 EUR à Mamaia et de 122,32 EUR à Năvodari.



La société exploitant le moteur de recherche gratuit momondo.ro a sélectionné 9 des plus belles plages de la côte de la mer Noire et a comparé les prix de l'hébergement.



La Bulgarie compte 13 plages labellisées Pavillon Bleu, dont trois se distinguent: la lagune blanche à Albena, la journée ensoleillée à Varna et la plage Venid à Sveti Vlas. Le prix moyen d'une nuit en chambre double dans un hôtel 3 ou 4 étoiles pendant la saison estivale est de 78,32 EUR à Varna, de 106,48 EUR à Albena et de 52,8 EUR à Sveti Vlas.
 


Sur les 459 plages turques Pavillon Bleu, seules 23 se trouvent sur la côte de la mer Noire. Les trois meilleurs sont Bağırganlı Public Beach à Bağırganlı, Fener Public Beach à Samsun et Miliç Çevre Eğitim Plajı - de nouveau à Samsun. Le prix moyen d'une nuit en chambre double, hôtel 3 ou 4 étoiles durant la saison estivale, à Samsun est de 49,28 EUR.

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale