TEST: 2245

La Roumanie maintient son taux directeur

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 04/04/2019 à 00:00 | Mis à jour le 04/04/2019 à 00:00
économie roumanie taux directeur

La Banque nationale de Roumanie (BNR), lors de sa réunion du conseil monétaire le 2 avril, a maintenu le statu quo en matière de politique monétaire, le taux directeur restant à 2,5% pendant près d'un an. La décision a confirmé les attentes du marché.

 



Le rapport trimestriel sur l’inflation prévu pour le mois de mai apportera sans doute plus de clarté à la politique de la banque centrale après que le gouvernement ait modifié le «impôt sur la cupidité» pour dissiper les inquiétudes liées à l’affaiblissement des instruments de la banque centrale.



Dans sa publication du 2 avril sur la politique monétaire, BNR a mentionné l’augmentation de l’inflation, mais aussi l’évolution du compte courant (c’est-à-dire l’élargissement de l’écart entre les CA) parmi les principales préoccupations internes en termes de taux directeur (hausse ou réduction).



«Les incertitudes et les risques entourant les perspectives d'inflation découlent de l'orientation de la politique budgétaire et de la politique des revenus et de la situation du marché du travail. L’évolution du déficit de la balance courante reste préoccupante », lit-on dans le communiqué de BNR.



Il note également les incertitudes liées au rythme de la croissance économique dans la zone euro et dans le monde, à l'évolution des prix internationaux du pétrole, aux orientations de la politique monétaire de la BCE et des banques centrales de la région et à l'effet du Brexit.

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/romania-monetary-policy-rate-april-2019

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale