La nourriture en Roumanie est 34% moins chère que la moyenne de l'UE

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 24/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 24/06/2020 à 12:20
coût nourriture roumanie
La Roumanie a les prix les plus bas pour les aliments et les boissons non alcoolisées dans l'Union européenne, 34% de moins que la moyenne de l'UE, selon les données d'Eurostat publiées à la fin de la semaine dernière.
 
 


Le pays avec les deuxièmes prix alimentaires les plus bas de l'UE était la Pologne (30% en dessous de la moyenne). Les prix alimentaires les plus élevés ont été enregistrés au Danemark (29% au-dessus de la moyenne de l'UE), en Autriche et au Luxembourg (24% au-dessus de la moyenne de l'UE).

La comparaison présente des limites importantes, car les consommateurs ont tendance à se tourner vers des segments alimentaires haut de gamme dans les pays riches. Ainsi, l'écart de prix reflète en partie la qualité des marchandises.

Globalement, les prix des biens de consommation en Roumanie représentaient 55% de la moyenne de l'UE (avec les mêmes limitations), contre 141% de la moyenne au Danemark, qui a les prix les plus élevés.

Néanmoins, un Roumain gagne en moyenne 7,7 EUR de l'heure, par rapport à la moyenne de l'UE de 27,7 EUR, ce qui rend les biens proportionnellement moins abordables pour les ménages roumains.

Les prix les plus bas en Roumanie par rapport aux moyennes de l'UE se situent dans le secteur HoReCa (non échangeable) (54% de la moyenne de l'UE).

Pendant ce temps, les prix de la catégorie hautement échangeable d'électronique grand public ne sont que de 3% inférieurs à la moyenne de l'UE.
 
 
 
 
 
 
 
 
lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale