La fintech roumaine Pago va s'étendre à la Croatie et à la Pologne

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 25/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 25/02/2019 à 00:00
Photo : Facebook/Pago)
fintech roumaine Pago Croatie et à la Pologne extension

Les développeurs de l'application de paiement mobile Pago, qui aide les utilisateurs à régler leurs factures en ligne et de manière centralisée, ont annoncé leur intention de s'étendre à la Croatie et à la Pologne.

 

 

 

La start-up roumaine déménagera également en Pologne, dans l'accélérateur d'entreprises de haute technologie Huge Thing, où elle a été acceptée, ainsi que neuf autres start-up, a annoncé le Wall-street.ro.

 

Pago a récemment introduit des abonnements payants pour les utilisateurs qui paient plus de cinq factures par mois via l'application. L'abonnement le plus bas est de 4,99 RON (1,07 EUR) par mois, pour ceux qui paient jusqu'à 8 factures, tandis que pour les clients dont les volumes sont plus élevés, les frais sont de 14,99 RON (3,2 EUR) par mois.

 

La startup a déclaré avoir introduit ces abonnements pour élargir la liste des fournisseurs dont les factures peuvent être payées via l'application et les types de paiement disponibles plus rapidement. Ainsi, l'application intégrera les paiements aux nouveaux fournisseurs de services publics qui n'étaient pas couverts, dans quelques jours, après que les utilisateurs aient fourni une copie de la facture émise par ce fournisseur de services. Les factures d'entreprises telles que Rompetrol, Avon ou Fan Curier peuvent également être payées via l'application si elles ont un code à barres.

 

Ceux qui paient jusqu'à quatre factures par mois peuvent continuer à utiliser l'application gratuitement et représentent environ 75% des utilisateurs actuels.

 

 

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/pago-expand-croatia-polandhttps://www.romania-insider.com/pago-expand-croatia-poland

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale