Édition internationale
  • 0
  • 0

La CE revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour la Roumanie en 2022-2023

commission européennecommission européenne
Mx Pixel
Écrit par Lepetitjournal Bucarest
Publié le 14 février 2022, mis à jour le 14 février 2022

La Commission européenne (CE) estime que l'économie roumaine a augmenté de 6,3 % en 2021, principalement tirée par une forte demande intérieure, et elle s'attend à ce que son taux de croissance ralentisse à 4,2 % cette année.

 

Le ralentissement économique au quatrième trimestre de l'année dernière est expliqué par la CE comme étant motivé par "des restrictions d'approvisionnement, une nouvelle vague de COVID-19 et une forte reprise de l'inflation".

La croissance serait légèrement plus élevée en 2023, soit 4,5 %.

La Commission a modéré ses attentes pour la croissance de cette année, de 5,1 % dans le cadre des prévisions d'automne en novembre. Mais le gouvernement roumain a également révisé ses attentes à la baisse, tout en restant légèrement plus optimiste avec une hypothèse de 4,6 % utilisée pour la planification budgétaire de cette année.

Le PNRR (Plan national de relance et de résilience) et d'autres fonds de l'UE sont considérés par la Commission comme soutenant des investissements importants. La hausse attendue des taux d'intérêt devrait cependant freiner les investissements privés. Le commerce extérieur devrait bénéficier de la réduction des goulots d'étranglement de l'offre, mais ne devrait pas contribuer à la croissance.

La Commission exprime des inquiétudes quant à l'évolution de l'inflation, détournant son attention d'éventuelles nouvelles vagues de Covid-19 qui constituaient la principale incertitude jusqu'à récemment. Les prix devraient encore augmenter en 2022 en raison des prix élevés de l'énergie et de leur répercussion sur les prix des autres biens et services. Les prix des denrées alimentaires devraient également augmenter en raison de prix plus élevés et d'une offre réduite d'engrais.

Une dynamique des salaires plus forte que celle prévue actuellement constitue un risque à la hausse pour les prévisions d'inflation.

Cependant, sur une note optimiste, la Commission s'attend à ce que l'inflation selon l'indice européen des prix à la consommation harmonisé (IPCH) soit contenue et ramenée à 2,5 % en 2023 (moyenne) contre 5,3 % en 2021 sans impact significatif sur la croissance du PIB.

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest
Publié le 14 février 2022, mis à jour le 14 février 2022

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions