Jeudi 22 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La CE propose d'allouer à la Roumanie une enveloppe de 31 Mds d'euros

Par La rédaction Radio Roumanie Internationale | Publié le 09/01/2019 à 00:00 | Mis à jour le 09/01/2019 à 00:00
union-européenne-enveloppe-roumanie

La Commission européenne propose d'allouer à la Roumanie une enveloppe de 31 milliards d'euros, dans le domaine de la politique de cohésion pour la période allant de 2021 à 2027, ce qui représente 8% de plus par rapport à la période allant de 2014 à 2020, a déclaré la commissaire européenne à la politique régionale, Corina Creţu.  

 

 

La politique de cohésion bénéficie de la plus importante tranche budgétaire - 373 milliards d'euros pour après 2020, la Roumanie, ainsi que la Bulgarie, la Grèce, l'Espagne, l'Italie et la Finlande vont donc recevoir des allocations supérieures à celles qu'ils ont actuellement, a ajouté la responsable européenne. Selon Corinei Creţu, la Commission européenne souhaite démarrer rapidement les négociations avec le Conseil et le Parlement européen et ainsi simplifier les procédures d'accès aux fonds communautaires.

 

Cela éviterait les retards considérables de la mise en œuvre de projets dans différents domaines d'activité et dans tous les Etats membres, a souligné la commissaire européenne.

 

Corina Creţu a également précisé qu'elle aborderait ce sujet à l'occasion de la visite à Bucarest, prévue les 10 et 11 janvier, du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, du  président du Conseil européen, Donald Tusk, du président du Parlement européen, Antonio Tajani, et du Collège des commissaires.

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Le Bucarest de Paul Morand

Au début du XXe siècle, le père du diplomate Paul Morand se dédiait entièrement aux arts, occupant la fonction de directeur de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, et fréquentant des cerc

Expat Mag

FAITS DIVERS

Du transit à la rétention, le calvaire de 3 Sud-Américaines en France

Jacqueline Madeline, Présidente de l'association Welcome a accepté de livrer son témoignage sur le cauchemar de trois touristes qui ont été placées en rétention alors qu'elles étaient en transit.