Kovesi inculpée dans une nouvelle affaire

Par Grégory Rateau | Publié le 11/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 11/03/2019 à 00:00
Photo : Inquam Photos / Octav Ganea
Laura Codruta Kovesi inculpée nouvelle affaire Roumanie

Laura Codruţa Kovesi, ancien procureur général en chef de la Direction générale de la lutte contre la corruption (DNA) en Roumanie, a été mise en accusation de nouveau ce jeudi 7 mars dans une seconde affaire. Cette décision a été prise après plusieurs heures d'audience à la nouvelle section spéciale en charge d'enquêter sur les magistrats - SIIJ.

 

 

Dans cette nouvelle affaire, Kovesi est accusée de répression injuste et d’appartenance à un groupe criminel organisé au sein de la DNA, dans un dossier dans lequel deux anciens procureurs de la DNA de Ploiesti, Mircea Negulescu et Lucian Onea, sont également mis en accusation, selon des sources proches du Procureur d'après Mediafax.



Kovesi a déclaré jeudi soir, à l'issue des audiences, que cette nouvelle affaire contre elle n'était qu'une étape de plus dans une campagne de harcèlement la ciblant pour faire barrage à sa nomination éventuelle au poste de procureur européen. Elle a ajouté que les procureurs du SIIJ n'avaient pas respecté ses droits puisqu'ils l'avaient inculpée dans cette affaire sans lui permettre de se faire représenter par un avocat ou de consulter les documents sur la base desquels elle était accusée. Elle a également déclaré qu'elle n'avait commis aucun des actes dont elle était accusée.



Kovesi a ajouté que le SIIJ l'avait convoquée à l'audience dans une autre affaire dans laquelle elle avait été mise en accusation au début de l'année, concernant l'extradition d'une personne reconnue coupable de fraude. Dans cette affaire, qui a débuté à la suite d'une dénonciation déposée par l'homme d'affaires roumain Sebastian Ghita, Kovesi a été accusée de corruption, d'abus de pouvoir et de faux témoignage. Cependant, elle a déclaré qu'elle n'avait pas eu accès à ce dossier jeudi dernier, car elle avait été prise au dépourvu avec cette nouvelle accusation



L'ancienne chef de la DNA a déclaré que les enquêtes récentes la concernant étaient toutes liées à sa candidature au poste de procureur européen. Le gouvernement roumain a même fait pression à l'étranger pour empêcher Kovesi d'obtenir le rendez-vous pour se présenter devant le parlement européen et s'oppose depuis le départ à sa nomination.

 

 

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/kovesi-indicted-second-case

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

regor57 lun 11/03/2019 - 11:02

Il est certain, que si Laura Codruţa Kovesi par venait a obtenir le poste de procureur Européen, un certain nombre de personne appartenant au gouvernement actuel Roumain aurait beaucoup de soucis à se faire. D'autre part je vous rappelle que toute personne est innocente tant que son délit n'est pas confirmé et qu'elle puisse avoir le droit de se défendre en consultant les sois-disantes preuves la condamnent .

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale