Kovesi est de nouveau dans la course pour le poste de procureur EURO

Par Grégory Rateau | Publié le 28/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 28/02/2019 à 09:54
Photo : Inquam Photos / Octav Ganea
Laura Codruta Kovesi Roumanie procureur européen aval du Parlement européen

L'ancien procureur en chef de la DNA, Laura Codruta Kovesi, a remporté le vote de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) du Parlement européen, dans le cadre de la procédure de nomination du procureur européen. Kovesi a reçu 26 voix tandis que 22 députés ont voté pour le candidat Français Bohnert et l'Allemand Andres Ritter n'a reçu quant à lui qu'une seule voix, selon G4media.ro.

 

 


Laura Codruta Kovesi a également reçu le plus grand nombre de voix de la commission du contrôle budgétaire du Parlement européen (CONT) à la suite des auditions pour le poste de Procureur européen ce mardi. Kovesi a reçu 12 voix des membres du Comité, soit une de plus que le candidat français François Bohnert. L'Allemand Andres Ritter n'a reçu qu'une seule voix.

 

Laura Codruta Kovesi a été entendue par les commissions du PE mardi après-midi. Au cours de ses auditions de 75 minutes, elle a exposé son point de vue sur le fonctionnement du Parquet européen et a répondu aux questions des députés.

 

Kovesi a été le premier choix du comité international de spécialistes qui a dirigé la procédure de sélection pour le poste de procureur en chef du Parquet européen. Elle a toutefois perdu le vote de la Représentante permanente de la France auprès de l’Union européenne (COREPER) à la suite d'un lobbying intense dirigé contre elle par le gouvernement roumain.



Le vote des commissions du Parlement européen maintient donc Kovesi dans la course au poste de Procureur européen. Le Parlement européen négociera avec le Conseil de l'UE afin de décider qui obtiendra finalement cette nomination, Kovesi, la Roumaine, ou Bohnert, le Français. L'ancien procureur en chef de la lutte contre la corruption est toutefois contestée par son propre gouvernement, tandis que le candidat français bénéficie du soutien total de son pays.

 

 

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/node/387935

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
4 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Petre21 ven 01/03/2019 - 00:53

Bonne chance à Laura Codruta Kovesi!

Répondre
Commentaire avatar

Evadest jeu 28/02/2019 - 21:15

Allez Laura, tu le mérites bien ce poste...qui va fermer le clapet a tous les mainstreams incultes qui disent que ton pays ne te soutient pas...tout comme les gilets jaunes ne sont pas soutenus par le gouvernement Macron. Lequel n'est pas plus représentatif du pays et du peuple français le club Dragnea n'est la Roumanie et le peuple roumain!!! On comprend bien les tractations souterraines d'enjeux forts lointains du prix de l'essence.... Bref Dieu reconnaîtra les siens.

Répondre
Commentaire avatar

dico jeu 28/02/2019 - 09:28

il semblerait que 4 députés roumains n'appartenant pas à la commission LIBE aient judicieusement migré vers cette commission pour le vote, mais est-ce la vérité ou une fake news ?

Répondre
Commentaire avatar

Nonoscu jeu 28/02/2019 - 08:06

Il faudrait être naïf pour penser que la nomination de Mme Kovesi enchante les politiciens corrompus du pays. Elle a dû faire preuve de ténacité pour garder sa ligne malgré les peaux de bananes qui jonchaient son chemin. C'est une sorte de médaille d'honneur que vient de lui décerner l'Europe et une grosse baffe au Liviu et à sa bande.

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale