TEST: 2245

Juncker déclare que la RO pourrait intègrer Schengen avant oct 2019

Par Grégory Rateau | Publié le 07/12/2018 à 00:00 | Mis à jour le 07/12/2018 à 06:59
Photo : Wikimedia Commons
Jean-Claude-Juncker-Roumanie

Le 5 décembre à Bruxelles, le président de la Commission européenne, Jean Claude Juncker, a déclaré, après avoir rencontré le Premier ministre roumain, Viorica Dancila, que la Roumanie était bien préparée à assumer la présidence du Conseil de l'UE.

 
 


Les problèmes de la Roumanie liés à l’état de droit ne l’empêchent pas d’exercer les fonctions de président du Conseil de l’UE, a-t-il ajouté, selon le journal local News.ro.


Monsieur Juncker a également exprimé ses espoirs que la Roumanie devienne membre de l'espace Schengen avant la fin de son mandat actuel à la Commission européenne (qui se terminera en octobre 2019).


«Je reste convaincu qu'avant la fin de mon mandat, nous recevrons la Roumanie en tant que nouveau membre de l'espace Schengen. Il reste encore des efforts à faire bien sûr, mais nous obtiendrons ce résultat », a déclaré Juncker.


Cela fait suite au fait que le président du Parti Populaire Européen au Parlement européen, a déclaré le 28 novembre, que la Bulgarie pourrait rejoindre l'espace Schengen en 2019. Cette déclaration, liée en grande partie aux problèmes de la Roumanie quant à l'état de droit, a suscité une vague de déceptions en Roumanie.


L'ambassade d'Allemagne à Bucarest a déclaré le 4 décembre, répondant à une question sur la déclaration de Weber, qu'elle n'était pas au courant de telles intentions. Elle a ajouté que l'Allemagne était disposée à discuter par étapes de l'adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l'espace Schengen, selon Realitatea.net .
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale