Gabriela Firea abandonne la taxe sur l'oxygène

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 27/02/2020 à 00:00 | Mis à jour le 06/05/2020 à 10:47
Photo : Inquam Photos / Octav Ganea
Madame le maire de Bucarest, Gabriela Firea, a annoncé mardi 25 février qu'elle retirerait l'éco-vignette pour les voitures polluantes entrant dans le centre-ville, également connue sous le nom de «taxe sur l'oxygène», en raison de commentaires négatifs sur Facebook.
 
 


Firea a proposé cette taxe l'année dernière et le Conseil général de Bucarest l'a adoptée le 24 octobre. Le règlement a également interdit aux voitures à moteur Euro 3 ou inférieur d'entrer dans le centre-ville tandis que ceux qui possèdent des voitures à moteur Euro 4 devaient payer une taxe pour passer et circuler dans le centre-ville. La vignette a été introduite le 1er janvier 2020 et les premières sanctions pour les propriétaires de voitures qui ne respectaient pas la nouvelle réglementation devaient être appliquées à partir du mois de mars.


Madame le maire de Bucarest a organisé une enquête sur Facebook pour demander aux habitants de la ville s'ils étaient d'accord avec la nouvelle taxe Oxygène. Il y a eu environ 60 000 commentaires sur cette enquête, dont 90% étaient contre la taxe, a déclaré Firea mardi. Elle a ajouté que sa décision de supprimer la taxe sur l'oxygène passerait également par le Conseil général en mars.


«Je proposerai un projet d'annulation, mais cela ne signifie pas que nous abandonnerons. Je n'abandonne pas le projet Oxygène car il comprend plusieurs projets, la planification des arbres, l'achat de voitures moins polluantes, la construction de nouvelles pistes cyclables, la vérification des sites polluants, des rues, des ponts de passage », a déclaré Firea, citée par Hotnews.ro.


Elle a ajouté qu'environ 1600 bucarestois ont acheté la vignette, pour un total de 76 000 euros. Ils récupéreront leur argent.


Madame le maire a également déclaré que les résultats de l'enquête organisée sur Facebook sont très clairs, les citoyens ne sont pas d'accord avec la taxe et les restrictions.


«Voulons-nous plus de voitures dans le trafic? Vraisemblablement oui. Voulons-nous avoir plus de voitures polluantes dans le trafic? Vraisemblablement oui. Cette consultation populaire a révélé une réponse très claire: les citoyens rejettent l'idée de restriction écologique et de vignette. Pour le moment, nous ne sommes pas disposés à approuver une mesure qui a été pourtant couronnée de succès dans toute l'Europe », a déclaré Firea, ajoutant qu'elle ne promouvra plus cette taxe si elle remporte un autre mandat.


Gabriela Firea a déclaré que cette année, la mairie offrira 20 000 bons d'une valeur de 9 000 RON (1 875 EUR) à ceux qui souhaitent changer leurs voitures polluantes avec de nouvelles. L'année dernière, la municipalité a distribué 5 000 bons. Le maire a aussi déclaré qu'il y avait plus de 370 000 voitures à moteur Euro 3 ou moins à Bucarest.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale