Dimanche 17 octobre 2021
TEST: 2245

Florin Citu destitue le ministre de la Justice et perd le soutien de l'USR-PLUS

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 03/09/2021 à 00:00 | Mis à jour le 03/09/2021 à 06:53
Photo : Photo: Gov.ro
stelian_ion_revocation

Le Premier ministre libéral Florin Citu a révoqué de ses fonctions le ministre de la Justice, Stelian Ion, membre de l'USR-PLUS, qui est le partenaire de la coalition au pouvoir. Citu a fait cette annonce dans la soirée du mercredi 1er septembre, après l'escalade des tensions entre le Premier ministre et ses partenaires de la coalition, l'USR-PLUS, concernant un programme de développement de 10 milliards d'euros. Le gouvernement n'a pas pu adopter le projet parce qu'il n'avait pas l'avis du ministère de la Justice.

 

En réponse, l'USR-PLUS a annoncé qu'il retirait son soutien au Premier ministre et a appelé à des négociations pour nommer un autre Premier ministre. Si Citu ne se retire pas, l'USR-PLUS pourrait également soutenir une motion de censure à l'encontre du Premier ministre.

Le président Klaus Iohannis a approuvé la révocation de Stelian Ion et la nomination de l'actuel ministre de l'Intérieur, Lucian Bode, au poste de ministre de la Justice par intérim.

Annonçant la décision, le Premier ministre a déclaré qu'il "n'accepterait pas dans le gouvernement roumain des ministres qui s'opposent au développement de la Roumanie", a rapporté News.ro. Il a déclaré qu'il proposerait un ministre par intérim "qui comprend la priorité absolue des investissements en Roumanie".

 

La décision de révocation intervient au milieu d'un fort désaccord entre le Parti national libéral (PNL) et l'USR-PLUS sur un programme national d’investissement, doté d’un budget de 50 milliards de lei (10 milliards d’euros) et destiné au développement des collectivités locales. Le 1er septembre, le Premier ministre a souhaité faire adopter le programme de 10 milliards d'euros, intitulé « Anghel Saligny », lors de la réunion du gouvernement. Le Premier ministre aurait voulu l'inscrire à l'ordre du jour de la réunion sans prendre en considération les amendements proposés par les ministres USR-PLUS. En réponse, l'USR-PLUS a annoncé que ses ministres ne participeraient pas à la réunion du gouvernement. Ils ont accusé le Premier ministre d'avoir enfreint le protocole de fonctionnement de la coalition et ont appelé à une réunion de la coalition pour discuter des divergences.

Le programme d'investissement proposé par le Premier ministre Florin Citu est similaire à ceux menés les années précédentes par le Parti social-démocrate (PSD) et consiste à distribuer des fonds publics aux autorités locales (mairies) pour financer des projets d'infrastructure pour le développement de leurs communautés. Cependant, les deux précédents programmes gérés par le PSD ont suscité des critiques liées à la répartition discrétionnaire des fonds et au manque de transparence. Les dirigeants de l'USR-PLUS ont déclaré qu'ils ne soutiendraient pas le projet sans des critères clairs de distribution des fonds et des mécanismes de contrôle.

Les réformes de la justice ont été un autre sujet de controverse au sein de la coalition au pouvoir au cours des derniers mois. Le démantèlement de la Section spéciale SIIJ, chargée d'enquêter sur les procureurs, a vu l'USR PLUS se heurter au troisième partenaire de la coalition, l'UDMR, tandis que le président Klaus Iohannis a également critiqué la lenteur de l'avancée des réformes dans le secteur de la justice.

Stelian Ion est le deuxième ministre USR-PLUS que Citu révoque après le ministre de la Santé, Vlad Voiculescu, en avril. Il est le troisième ministre remplacé dans son cabinet, après le limogeage du ministre des Finances, Alexandru Nazare, en juillet.

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne