TEST: 2245

ELECTIONS - Fermeture des écoles roumaines pendant plusieurs jours

Par Grégory Rateau | Publié le 22/09/2020 à 00:00 | Mis à jour le 22/09/2020 à 11:09
Photo : Gov.ro
écoles fermeture élections

Les écoles roumaines seront mises en ligne, dans la mesure du possible, pendant plusieurs jours avant et après les élections locales qui auront lieu le 27 septembre prochain, a annoncé le Premier ministre Ludovic Orban.


Le gouvernement a décidé de prendre cette mesure pour désinfecter les salles utilisées comme bureaux de vote.

Orban a souligné que l'école ne sera pas fermée, mais qu'elle sera simplement diffusée en ligne.

«Lorsque nous déciderons du nombre de jours pendant lesquels les écoles seront en ligne, nous ferons une annonce publique», a ajouté le Premier ministre, selon Bursa.ro.

Les parents, qui sont également des électeurs, ont déjà exprimé leur mécontentement face au manque de clarté manifesté par le gouvernement dans l'ouverture des écoles. Ainsi, le court préavis concernant peut-être trois jours supplémentaires d'école en ligne est susceptible de susciter davantage de critiques.

Les attentes pour toutes les écoles roumaines en ligne ont augmenté avec le nombre d'élèves testés positifs au coronavirus. En vertu de la loi, un parent devrait bénéficier de congés payés pendant la période où l'école est en ligne, ce qui est susceptible de compliquer la décision car cela implique des dépenses budgétaires.

Jusqu'à présent, la décision sur la façon dont l'école devait se dérouler (en face à face, en ligne ou en combinant les deux) a toujours été prise au niveau local, en fonction de l'évolution des cas de COVID-19 dans chaque communauté. Pourtant, l'organisme gouvernemental qui gère la pandémie de coronavirus pourrait, en principe, prendre des décisions au niveau de l'ensemble du pays.

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale