TEST: 2245

Deux ans à vivre avec le coronavirus selon le ministre de la santé RO

Par Grégory Rateau | Publié le 23/04/2020 à 00:00 | Mis à jour le 23/04/2020 à 00:00
ministre culture roumanie coronavirus deux ans à vivre avec

Nous devrions nous habituer à l'idée que "nous vivrons avec le coronavirus pendant les deux prochaines années", a déclaré le ministre roumain de la Santé Nelu Tataru, expliquant qu'il serait prudent de s'attendre à plusieurs épidémies saisonnières durant cette période.

 



"D'après notre expérience passée face à la pandémie de grippe porcine de 2009, nous sommes à présent en mesure d'affirmer qu'une pandémie est généralement suivie de deux ans d'épidémies saisonnières. C'est comme ça que cela devrait se passer cette fois-ci également. Nous devrions donc nous habituer dès à présent à vivre avec le coronavirus pendant les deux prochaines années. […] Nous n'avons pas de traitement [...], nous n'avons pas de vaccin ", a déclaré Tataru dans une interview à la chaîne d'information locale Antena 3, selon Agerpres.



Il a également déclaré que "nous ne sommes pas encore prêts d'avoir un vaccin contre le COVID-19", car ce processus nécessite une stabilisation du virus.



"Il doit y avoir une période d'étude, de tests sur des personnes en bonne santé, et après cette période, seulement à partir de ce moment, nous pourrons enfin nous le procurer et lancer une campagne de vaccination de masse", a expliqué le ministre de la Santé.



La Roumanie n'a pas encore atteint le pic de cette pandémie, et les autorités attendent toujours de voir comment l'infection au coronavirus évoluera après les vacances de Pâques, a également déclaré Tataru.



Par ailleurs, le ministre de la Santé a également confirmé qu'une réouverture des écoles roumaines pourrait avoir lieu fin mai, début juin, a rapporté Digi24.ro. Une réunion avec le ministre de l'Éducation a eu lieu hier, le 22 avril,  pour définir certains protocoles de santé pour les écoles.



Le Premier ministre Ludovic Orban a également déclaré que l'objectif du gouvernement est de garantir toutes les conditions pour le retour en toute sécurité des élèves à l'école afin qu'ils puissent terminer l'année scolaire et passer les examens nationaux.

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
8 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

vivadest jeu 23/04/2020 - 14:21

Encore un ministre Ripolin, le virus semble déjà commencer à muter, plus il se transmet, plus il s'affaiblit. Donc à priori, selon les spécialistes sérieux, Didier Raoult, Luc Montagné et d'autres, il ne sera même plus là l'hiver prochain. La Roumanie va-t-elle subir une campagne de vaccination maouse elle aussi dont l'oppportunité pose question? Les pays de l'Est vont-ils être rentables pour ce lobbying majeur qui (personne n'en parle de çà ) avaient perdu deux procès importants aux USA avant le début de l'épidémie. Il paraitrait-à vérifier- qu'ils n'avaient pas pris la peine de prouver sicentifiquement leurs vaccins. Ca fait un peu beaucoup.

Répondre
Commentaire avatar

Lemand jeu 23/04/2020 - 07:24

Ce ministre de la santé devrait s’intéresser au professeur Français Raoult qui traite les malades, et qui dit que ce virus va disparaître dans les prochaines semaines....

Répondre
Commentaire avatar

vivadest ven 01/05/2020 - 12:41

Et aussi s'interesser aux déclarations des allégations de Maître Kennedy junior concernant BIll Gates et ses campagnes de vaccinations!

Répondre
Commentaire avatar

Moldoni jeu 23/04/2020 - 11:23

Votre commentaire mérite d'être discuté car les dernières études menées selon des protocoles scientifiques conformes montrent que le traitement du Dr Raoult n'est pas si miraculeux que ça. D'autres spécialistes disent aussi que le virus pourrait disparaître comme il est venu mais personne n'en sait rien encore - même Raoult le dit.

Répondre
Commentaire avatar

vivadest mer 01/07/2020 - 20:01

De quelles études? Didier Raoult soigne lui, il a eu le taux le plus bas de mortalité du monde, vous avez besoin d'études pour en discuter? Une étude interessante serait de savoir combien de personnes dans le monde n'ont plus ni conscience, ni coeur, ni cerveau mais un tableau XCELL à la place. Allez on se calme et on élève nos vibrations !

Répondre
Voir plus de réactions

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale