Mercredi 12 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Corina Cretu n'accepte plus aucune insulte du gouvernement

Par Grégory Rateau | Publié le 10/10/2018 à 00:00 | Mis à jour le 10/10/2018 à 07:06
Photo : Flickr
44462770632_d073b20a17_b

La représentante de la Roumanie à la Commission européenne, Corina Cretu, qui gère les fonds de l’UE pour le développement régional, a déclaré, le lundi 8 octobre, qu’elle ne tolérerait plus aucune insulte du gouvernement roumain concernant son travail.

 

 

Elle a expliqué avoir fait des "efforts extraordinaires" pour que la Roumanie ne perde pas les fonds de l'UE au cours de la période allant de 2007 à 2013, en scindant de nombreux projets, qui n'auraient pas été finalisés à temps, en plusieurs phases. Cela a permis au pays de bénéficier de 3 millions d'euros supplémentaires, qui auraient été perdus autrement, car les projets avaient pris beaucoup trop de retard, a rapporté Mediafax.

 

Elle a également déclaré qu'elle essayait de travailler avec le gouvernement roumain afin que la Roumanie ne perde pas les fonds dans le cycle financier en cours (2014-2020). Au début de cette année, la Roumanie risquait de perdre 800 millions d'euros.

 

Corina Cretu a ajouté que le gouvernement roumain n'a pas réussi à présenter des projets d'infrastructures aboutis, pouvant être qualifiés pour obtenir des financements de l'UE. Elle a déclaré que l'autoroute reliant Targu-Mures à Iasi était une priorité pour la Commission européenne mais que le gouvernement local avait décidé de la construire en partenariat public-privé, ce qui montre qu’elle n’est pas une priorité pour eux. D’autres projets d’investissement majeurs se font attendre depuis longtemps, a-t-elle ajouté.

 

Le président du Sénat, Calin Popescu-Tariceanu, qui est également le chef du parti ADLE, partenaire du PSD dans la coalition au pouvoir, s'est dit convaincu que la commissaire Corina Cretu avait les meilleurs intentions et que le gouvernement devrait faire davantage pour promouvoir des projets importants.

 

"Ces projets ne sont pas comme du vin, on ne peut pas les stocker dans une cave et attendre qu'ils soient portés à maturité", a déclaré Tariceanu.

 

Le ministère des Transports, qui doit élaborer les grands projets d’infrastructure, est actuellement dirigé par Lucian Sova, memebre du PSD.

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/corina-cretu-insults-romanian-govt/

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

JPW mer 10/10/2018 - 07:39

C'est normal Public Privé = Corruption

Répondre