TEST: 2245

Budget: moins de fonds pour les transports, la santé et l'éducation

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 05/08/2019 à 00:00 | Mis à jour le 05/08/2019 à 06:58
Photo : Gov.ro
viorica_dancila_government_-_photo_gov.ro_

Le gouvernement roumain prévoit de réduire de 3 milliards de RON (635 millions d’euros) le budget du ministère des Transports lors de la première modification de budget de cette année, qui sera adoptée la semaine prochaine.

 

Le ministère des Transports, chargé des grands projets d'infrastructure et des grandes entreprises de transport, dont le transporteur ferroviaire CFR Calatori, la compagnie aérienne Tarom et l'opérateur de métro de Bucarest Metrorex, a reçu un budget de 13 milliards de RON au début de l'année, mais a réussi à dépenser seulement un tiers de cette somme au premier semestre, selon des sources officielles, a rapporté G4media.ro.

 

Le ministère de l’éducation perdra également 2 milliards de RON (423 millions d’euros) des fonds qui lui avaient été initialement attribués, tandis que le budget du ministère de la Santé sera réduit de 400 millions de RON (85 millions d’euros).

 

En même temps, le gouvernement prévoit d'allouer plus d'argent au Programme national de développement rural (2 milliards de RON) et aux autorités locales (2,8 milliards de RON), sachant que les maires des villes se sont plaints du sous-financement résultant des mesures fiscales prises l'année dernière, qui n'ont pas été compensées.
 

Le ministère du Développement obtiendra également des fonds supplémentaires pour aider les localités touchées par les inondations de cet été. Les services secrets et la Présidence obtiendront également des augmentations budgétaires.

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale