140 Roumains meurent chaque jour du cancer car diagnostiqué trop tard

Par Grégory Rateau | Publié le 07/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 07/02/2019 à 07:25
Photo : Unsplash / Ken Treloar
cancer Roumanie 140 morts par an diagnostiqué trop tard

Le cancer tue 140 Roumains par jour car la maladie est diagnostiquée tardivement, selon les données présentées par la Fédération des associations de patients atteints de cancer (FABC). Le manque d'informations et de programmes de dépistage sont les causes principales de la détection tardive de la maladie.

 



La fédération a également appelé à un plan national d'oncologie (étude des tumeurs cancéreuses), qui aiderait à changer les choses. Un tel plan devrait couvrir les programmes de dépistage, l'accès aux investigations, les nouvelles thérapies et les tests génétiques, ce qui conduirait à des traitements personnalisés. Un registre national d'oncologie est également nécessaire, a déclaré la fédération.



En 2018, la Roumanie a enregistré 83 461 nouveaux cas de cancer et 50 902 décès par cancer, selon les données de Globocan (l'observatoire du cancer). La fédération a déclaré qu'un grand nombre de ces décès aurait pu être évité.
 


Un rapport, publié dans le journal Européen d'Oncologie en 2013, a montré que le nombre de décès par cancer a doublé en Roumanie de 2009 à 2018.



Le cancer pulmonaire est le plus fréquent, chez les hommes et aussi chez les femmes. Il est suivi du cancer du sein, du cancer de la prostate, du cancer de la vessie et du cancer gastrique. Le cancer du poumon est le plus fréquent chez les hommes, suivi des cancers de la prostate, de la vessie, de l'estomac et du foie. Les cancers du sein, suivis des cancers du col utérin, du poumon, de l'endomètre et de l'ovaire sont parmi les plus fréquents.



Le programme d'oncologie sous-financé et le manque de médecins n'aident pas la situation à s'améliorer. Par exemple, l'Institut d'oncologie de Bucarest dispose de trois appareils de radiothérapie: l'un d'entre eux a 17 ans, l'autre 7 ans, a rapporté Stiri.tvr.ro. Celui acheté en 2002 était parfois utilisé 18 heures par jour. Il doit donc être remplacé par un nouveau, qui devrait devenir opérationnel à partir du mois d'avril.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/140-romanians-die-of-cancer-daily/

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale