Vendredi 18 juin 2021
Bucarest
Bucarest

Le Musée Theodor Aman, voyage au temps de la Belle Époque

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 12/05/2021 à 00:00 | Mis à jour le 12/05/2021 à 14:25
Photo : Wikipedia / Nicubunu
Muzeul Theodor Aman à Bucarest

Pas loin de Calea Victoriei, derrière la Bibliothèque Centrale Universitaire (BCU), se cache un véritable bijou architectural, le Musée Theodor Aman. Construit en 1868 en tant que résidence particulière du peintre arménien et fondateur de l’École nationale des beaux-arts de Bucarest, Theodor Aman, c’est une des premières maisons-ateliers de Roumanie. Conçue dans les plus petits détails par le peintre lui-même, elle est considérée comme étant une des plus belles résidences particulières de Bucarest, qui a eu la chance d'avoir été rénovée.

 


Toute la décoration de la maison reflète la vision de l'artiste qui y a vécu et créé pendant 22 ans, jusqu'à sa mort en 1891. Dans ce véritable "temple de l'art", tout a été pensé et conçu par Theodor Aman : depuis les décorations extérieures jusqu'à celles intérieures (les vitraux, les peintures murales, les médaillons sculptés sur les portes, le mobilier sculpté, le lambris, la soba de l'atelier et les stucs qui recouvrent les plafonds).

Son incroyable façade fait penser à un temple grec, mêlant le style néoclassique et Renaissance Florentine. Elle est décorée de bas-reliefs, de niches avec des statues italiennes néoclassiques et des médaillons aux effigies de Leonardo da Vinci et de Michel-Ange.

 

Plus de 160 oeuvres exposées 

Le musée abrite plus de 160 œuvres de l'artiste, réalisées à l'huile sur toile et bois, des œuvres graphiques pour lesquelles le peintre a utilisé une technique unique étudiée en France en 1872, mais aussi de la sculpture, comme l'impressionnant buste de Michel le Brave.

Une simple visite de ce musée permet de revivre une partie de l'atmosphère de la Belle Époque, à la fin du XIXe siècle. Ses peintures sont un véritable voyage dans le temps, offrant une chronique/témoignage visuel(le) de son époque. Il y a par exemple le fameux tableau représentant son épouse regardant par la fenêtre de leur maison, une occasion rare de voir le Bucarest de cette période, mais aussi de nombreux tableaux représentant des fêtes, des bals de société ou des scènes rurales.

A sa mort, c'est sa femme Ana Aman qui hérite de la maison et fait tout son possible pour la transformer en musée, d’après le souhait de l’artiste. C'est ce qui arrivera en 1908, grâce aux démarches de son épouse auprès du ministère des Cultes et de l'Instruction publique et de la Maison royale, quand la maison est transformée en Musée Theodor Aman, devenant un des plus anciens musées mémoriels de Roumanie.

 

Sstrada C. A. Rosetti nr. 8

 

 

 

 

 

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir