Jeudi 23 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ESCAPADES - Guide Vert Michelin: Deva, Hunedoara et le Pays de Hateg

Par Escapades en Roumanie | Publié le 22/06/2018 à 00:00 | Mis à jour le 22/06/2018 à 07:10
1.castelul Huniazilor

Votre Guide Vert Michelin vous propose pour ce début d’été, un voyage de Hunedoara à Deva, à la rencontres des légendes, et dans le Pays de Hateg, connu pour les superbes paysages de ses parcs naturels.

 

La citadelle de Deva


Dans la région de Deva, des traces d'une habitation ancienne ont été trouvées datant de la période néolithique et appartenant à la culture Turdaş-Vicina (5 500-3 500 av. J.-C.). Au Ier siècle av. J.-C., dans la région de la colline de la Citadelle (Dealul Cetății), il existait un établissement fortifié par les Daces. Après la conquête romaine au IIe siècle, un point d'observation militaire et des bâtiments semi-fortifiés appelés «vila rustica» y ont été construits. En 1242, Deva a été brûlée par les Tatars.


Deva


La région est tombée sous l'influence hongroise durant le 13e siècle, quand les fondations de la citadelle féodale (Castrum Deva) furent posées sur un cône volcanique. La citadelle a été référencée pour la première fois en 1269. En 1444, Iancu de Hunedoara (Hunyadi János) reçut les rênes de la forteresse qu’il décida de développer, en la fortifiant et en l’étendant considérablement, oes invasions répétées des armées turques du XVIe siècle conduirent au déclin de la localité. Au cours des années, la citadelle de Deva (en hongrois Déva vára) a également subi de nombreuses épidémies (XVIIIe siècle), des incendies et une révolution (1848-1849). En 1849, une puissante explosion dans l’entrepôt de poudre à canon détruisit une grande partie de la citadelle, qui ne fut jamais tout à fait reconstruite dans sa forme originale.

Deva


Aujourd’hui, vous pouvez observer les remparts et leurs tours, les portes monumentales, les créneaux et les bastions, et les ruines du palais des nobles. L'accès se fait à pied (à partir de Parc de la Citadelle - Parcul Cetății) ou par téléphérique. D'en haut, la vue sur la ville et les alentours est vraiment impressionnante.
 

Deva

 

Hunedoara – Le Château des Corvin (Castelul Corvinilor)


Parfois appelé le Château de Hunedoara (Castelul Huniazilor, en hongrois Vajdahunyadi vár), il est l'un des plus beaux châteaux de Roumanie et d'Europe, un vrai symbole de l'architecture gothique de Transylvanie.


chateau-des-corvin


Le bâtiment actuel fut construit par Iancu de Hunedoara sur le site d'une ancienne forteresse du XIVe siècle. Au fil du temps, des extensions et des modifications architecturales ont été faites, la forme actuelle datant du XIXe siècle (quand d'importants travaux de restauration ont été effectués, et une série de tourelles de surveillance et d'autres éléments décoratifs ont été ajoutés). La forteresse est un siège de légendes et de mystères de la Transylvanie : on dit qu’ici le voïvode de la Valachie, Vlad Țepeș, a été retenu prisonnier pendant sept ans ; mais "la légende de la fontaine" (Legenda Fântânii) est peut-être la plus connue : on raconte qu’une fontaine a été creusée par trois prisonniers turcs qui ont ensuite été tués par la femme de Iancu de Hunedoara, mais pas avant qu'ils n'aient eu l’occasion d’écrire sur la fontaine : "Tu as de l’eau, mais pas de cœur" (Apă ai, inimă nu) ; une autre légende est liée au blason de la famille des Corvins (en latin corvus signifie corbeau) et à l’ascendance de Iancu de Hunedoara.  

chateau-des-corvin

 

Densuș-Colț


L'église orthodoxe de Densuș a longtemps été considérée comme le plus ancien lieu de culte du territoire roumain, étant donné son architecture particulière et les mystères liés à son origine. Le bâtiment actuel date du XIIIe siècle, étant situé sur le site d'un ancien mausolée dédié à un général romain, transformé plus tard en un temple dédié au dieu Mars. L'église a été construite avec des matériaux (encore visibles) provenant de Sarmizegetusa Ulpia Traiana - abandonnée au Moyen Âge.


densus


Au pied des montagnes Retezat on trouve le monastère de Colț (Mănăstirea Colț) avec sa petite église orthodoxe en pierre datant du XIVe siècle. L’église a été bâtie par la famille des nobles de Cândea (en hongrois Kendeffy), étant abandonnée au XVIIe siècle, suite à la reforme calviniste en Transylvanie. La réhabilitation du sanctuaire n'a lieu qu'en 1995, avec la création d'un groupe de moines. A proximité de l'église, sur le versant, se trouvent les ruines de la Forteresse Colț (Cetatea Colț), lieu de refuge de la famille Kendeffy durant Moyen Age contre les invasions des Ottomans. Elle doit sa célébrité au livre de Jules Verne qui s’en est inspiré pour son roman « Le Château des Carpates ». L'accès aux ruines se fait par un chemin raide d'environ 2 km, et qui part à proximité du monastère.  


eglise-candea

 

Le Pays de Hațeg


Aire protégée, fondée en 2004, dont la surface couvre la Dépression du Haţeg, c'est ici que le Géoparc des Dinosaures a été aménagé. Les activités qui s’y déroulent mettent en évidence le paysage naturel et le patrimoine culturel de la région. Dans la ville de Hațeg, ainsi que dans les villages de Sânpetru, Densuş et General Berthelot, vous trouverez des informations sur les fossiles de dinosaures découverts dans la région, ainsi que sur son histoire géologique.


Sur une surface de 40 km, vous pourrez aussi visiter les vestiges de la capitale romaine Sarmizegetusa Ulpia Traiana (fondée en 106/108 apr. J.-C., elle comprend aujourd’hui les thermes,  l’amphithéâtre, les temples, les ateliers de verriers et les substructions du forum), les forteresses médiévales de Mălăieşti, Răchitova et Haţeg, les églises ayant des fresques datant du XIVe siècle, et des manoirs de familles nobles hongroises.

 

* Mentions spéciales:
* La Réserve de Bisons Slivuț-Hațeg - Retournés en Roumanie en 1958, les bisons (zimbrii) de la réserve vivent à 3 km de Hațeg, sur 50 hectares couverts de bois de chênes et de sapins. Une cinquantaine de bisons sont nés dans cette réserve depuis.

 

reservation-Hateg

 

* Le Parc Dendrologique de Simeria (Arboretum) - Le plus grand de Roumanie et 3ème en Europe, plus de 70 hectares, il comprend une précieuse collection de plantes ligneuses, exotiques et indigènes. Situé dans le pré de la rivière Mureș, il a été aménagé au début du XVIIIe siècle. Initialement, il entourait le château de Gyulay.


*Sarmizegetusa Regia - la capitale du roi des Daces – Decebal ; les vestiges de la cité se trouvent à 1 200 m d’altitude. Elle fut fondée au Ier siècle av. J.-C., et comprend un impressionnant sanctuaire circulaire sacré, en pierre.

 

sarmisegetuza-regia

 

* Festival de Vol en Parapente à Măgura Uroiului.


Pour les arrêts importants que nous vous recommandons à Deva:
Hébergement : Villa Brussels, Str. Mihai Eminescu nr. 56; Conacul Archia, str. Zăvoi, Archia ; Villa Sarada, str. Horea nr. 24.
Restauration : Castelo, Str. 1 Decembrie 1918 ; Casa Rustica, B-dul 22 Decembrie.

 

Pour plus de suggestions, ainsi que pour calculer votre itinéraire consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et les sites internet: https://voyages.michelin.fr/ et https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition et photos:
Andra-Florentina
Mihnea-Cristian Popa  
Raluca-Elena Iarca
Theodor Cepraga

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s)Réagir