Vendredi 23 juillet 2021

ESCAPADES - 3 châteaux méconnus à découvrir cet été!

Par Escapades en Roumanie | Publié le 11/06/2021 à 04:29 | Mis à jour le 11/06/2021 à 11:23
Photo : jidvei.ro
vue sur château Bethlen Haller Roumanie

Cette semaine, nous vous emmenons à la découverte de trois châteaux méconnus. Pas aussi populaires que celui de Peles ou encore celui de Bran, ces derniers n'ont rien à leur envier. Découverte...

 

Le château Karolyi

Avec une histoire vieille de 500 ans, le château de Karolyi a survécu héroïquement à des tremblements de terre, des sièges, des démolitions, des incendies ou à l'abandon, pour retrouver aujourd'hui, après plusieurs années de restauration et de réhabilitation grâce à des fonds européens, sa gloire d’antan. Surnommé le « Peles de la Transilvanie », cet impressionnant château, situé dans la petite localité de Carei, Satu Mare, garde encore aujourd’hui des éléments architecturaux baroques, romantiques, néogothiques et éclectiques et a même servi de cadre pour plusieurs films.

Construit au XVe siècle, c'était à l'origine la résidence de la famille des nobles Károlyi, qui est devenue par la suite une forteresse défensive contre les Turcs, puis, vers la fin du XVIIe siècle, l'édifice a été modifié. Le tremblement de terre de 1834 a vu démolir une grande partie du château, qui est reconstruit dans le style néogothique. Entre les deux guerres mondiales, une partie du château a été transformée en sanatorium et l’autre en casino. Le château a souffert alors de beaucoup de modifications au fil du temps et sa forme date d’aujourd’hui de 1894 à 1896, lorsque Ştefan Karolyi, suivant les plans de l'architecte Arthur Meinig, transforma le château en une bâtisse de style éclectique, semblable aux célèbres châteaux Renaissance de la Vallée de la Loire. On peut y admirer encore aujourd’hui ses 7 tours, ses bastions, ses balcons, son fossé d’eau et sa magnifique cour intérieure avec des couloirs à arcades, transformée en atrium. L’imposante construction dispose de 130 pièces mais seulement 10 peuvent être explorées dont la Salle du Bal, la chambre à coucher, la Bibliothèque et ses 2000 volumes, le boudoir et la Salle des Chevaliers.

château Karolyi Carei Roumanie
Favebook / Uniunea Nationala a Restauratorilor de Monumente Istorice UNRMI

 

château Karolyi Carei Roumanie
Facebook / Castel Károlyi - Károlyi kastély

 

 

Bethen Haller

Offrant une vue pittoresque sur le village de Cetatea de Balta, ce superbe château, avec sa forme rectangulaire et ses quatre grosses tours, pourrait faire penser à certains châteaux de Vallée de la Loire, et pour cause, il a été érigé au XVIIe siècle dans le style Renaissance française. Construit à la demande de Miklos Bethlen, chancelier de Transylvanie, il a ensuite été restauré aux XVIIe et XVIIIe siècles lorsque des éléments baroques ont été ajoutés. Quant à la petite église réformée, située à côté du château, elle date du XIIIe siècle. L’histoire du château est assez mouvementée : ayant appartenu à plusieurs familles nobles, il a été acheté par le Fisc, vendu, perdu aux cartes, puis transformé en unité de champagne à l'époque communiste, pour enfin être rénové à nouveau après la Révolution. Aujourd’hui il a été racheté par la société viticole Jidvei et n’a rien perdu de son charme et raffinement d’autrefois.

 

 

 

 

Le château Cantacuzino

Pas loin du célèbre château de Peles, dans la petite ville de Busteni, se trouve l’imposant château Cantacuzino, et sa vue imprenable sur les crêtes des Monts Bucegi. C'est en 1911 qu'il fut construit, à la demande du Prince Gheorghe Grigore Cantacuzino, appelé le Nabab, un des plus riches Roumains du 19e siècle qui fut deux fois premier-ministre. Construit tout en pierres et en briques, dans le style néo-roumain, d’après les plans de l’architecte Grigore Cerchez, il est entouré d’un joli parc avec des petites cascades, des grottes et des fontaines. A l’intérieur, règne une atmosphère de résidence aristocratique : vitraux, escaliers en marbre, rampes en bois, en pierre ou en fer forgé, cheminées en pierre blanche et ornements en mosaïque. Jusqu'à sa nationalisation en 1948, le château appartenait à la famille Cantacuzino, après quoi il devint un sanatorium, puis depuis 2010, il a réintégré le circuit touristique. Le château possède une collection d'héraldiques représentant les armoiries des familles de boyards liées aux Cantacuzino et une frise de peintures votives avec les membres illustres de la famille Cantacuzino du côté valaque.

 

 

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s) Réagir