Samedi 19 juin 2021

Le Dr Waldemar Haffkine, les vaccins et l’Institut Haffkine à Bombay

Par Christine de Liedekerke | Publié le 14/05/2021 à 01:02 | Mis à jour le 14/05/2021 à 01:02
l'Institut Haffkine et le Dr Haffkine, qui a découvert un vaccin pour le choléra

Fin Avril 2021, l’Institut Haffkine de Mumbai a reçu le feu vert du gouvernement du Maharashtra pour produire le Covaxin, le vaccin développé par la société indienne Bharat Biotech. L’accord inclut un transfert de technologie et permettra d’augmenter la capacité de production de vaccins de l’Inde et ainsi d’accélérer la campagne de vaccination contre la Covid-19. 

La rédaction vous propose de découvrir qui se cache derrière le nom de cet institut et ce pour quoi il a œuvré.


Waldemar Haffkine, un juif russe exilé en France

Le Docteur Waldemar Haffkine est né Russe en mars 1860 à Odessa (la ville se trouve aujourd’hui en Ukraine, mais à l’époque, elle faisait partie de l’Empire Russe). Il est fils d’instituteur et le cinquième enfant d’une famille juive orthodoxe. 

Waldemar étudie la zoologie et la biologie à l’Université d’Odessa. Puis, en 1884, il dépose sa candidature pour un poste de professeur qui lui sera refusé au motif de sa religion. 

Pour fuir l’anti-sémitisme ambiant, il s’exile à Paris où il devient assistant à l’Institut Pasteur et prend la nationalité française. 

 

le Docteur Waldemar Haffkine
Dr Waldemar Haffkine

 

Travaux sur le choléra à l’Institut Pasteur puis en Inde

Haffkine développe alors un vaccin anti choléra en produisant et utilisant une souche atténuée de la bactérie. Il s’inocule le vaccin lui-même en 1892, mais ce n’est pas suffisant pour convaincre ses pairs dont Louis Pasteur. 

C’est alors qu’il est appelé en Inde où une épidémie de choléra fait rage. 

En 1893, il se rend à Calcutta, épicentre de la maladie où il s’entoure de médecins indiens et parcourt la ville et ses faubourgs les plus pauvres. Pour encourager les foules, il s’inocule lui-même ou l’un de ses collègues … les gens sceptiques au début font la queue par centaines ensuite. Haffkine et son équipe réussissent à vacciner plus de 500 000 personnes sauvant ainsi de nombreuses vies. 

Il dédie son succès à Louis Pasteur, décédé entre-temps en septembre 1895. 

 

Campagne de vaccination à Calcutta
Campagne de vaccination à Calcutta

 

Travaux sur le vaccin contre la peste bubonique à Bombay

Haffkine poursuit ses recherches quand, à l’automne 1896, se déclare à Bombay une épidémie de peste bubonique arrivée de Yunnan, en Chine via les commerçants de Hong Kong. 

En trois mois de travail acharné, Haffkine et ses collaborateurs développent un nouveau vaccin qu’il teste une fois encore directement sur lui-même, puis sur de nombreux volontaires de la prison Byculla. Seuls les non vaccinés décèdent. 

Ce premier succès encourage la vaccination prophylactique car cette épidémie de peste bubonique ou peste noire ravagea tout sur son passage de l’Inde à la Russie jusqu’en Europe.

En 1901, la Reine Victoria décore le Dr Haffkine et le nomme Directeur du Laboratoire de Recherches de Bombay. 


 

le laboratoire de recherches Haffkine à Mumbai
Le laboratoire de recherches à Mumbai, ancienne résidence des gouverneurs anglais

 

Mais, le décès de personnes vaccinées génère un scandale

Hélas, en 1902, lors d’une campagne de vaccination, 19 villageois du Pendjab meurent du tétanos après avoir reçu leur injection. Ils ont tous été inoculés avec le flacon “ 53N” préparé dans les laboratoires de Haffkine à Bombay.

Suite à ce scandale, Haffkine est disgracié, puis renvoyé à Londres. Sa réputation et son intégrité sont malmenées sous les rumeurs et les suspicions de la communauté scientifique très influencée par les idées antisémites de ce début de siècle. 

Haffkine est au désespoir même si son vaccin continuera à sauver tant de gens… En 1906, la peste noire sévit encore et plus de 10 millions de personnes en meurent rien qu’en Inde. 

Pour combattre ce monstre bactérien, outre les mesures sanitaires, il n’y a qu’une seule riposte, le vaccin développé par Haffkine ! Plus de 4 millions d’Indiens ont été vaccinés entre 1895- 1920. 

 

La réhabilitation du Dr Haffkine

Pendant ce temps en Europe, il s'ensuit un débat houleux, long et complexe entre d’éminents scientifiques aboutissant enfin à la réhabilitation intégrale de Waldemar Haffkine en 1907, année du pic de la pandémie ! 

Seul un des laborantins à Bombay est reconnu coupable d’avoir bâclé la stérilisation de certains flacons dont le 53N causant la contamination fatale. 

Après ce mini “Dreyfus”, et le pardon exprimé, le Dr Haffkine essaie de poursuivre ses recherches, mais les persécutions morales de ces cinq années passées l’ont traumatisées.

Il quitte l’Inde en 1914 pour la Suisse où il consacre son temps au développement de l’éducation judaïque et à la prière. 
 

Timbre indien commémoratif à l'effigie du Dr Haffkine
Timbre poste en hommage au Dr Haffkine

 

Le laboratoire de recherches de Bombay devient l’Institut Haffkine

Entre 1897 et 1925, plus de 26 millions de vaccins contre la peste noire ont été administrés dans le monde réduisant d’environ 70% la mortalité de ce fléau. 

Quand, en 1925, Haffkine reçoit une lettre lui annonçant que le Laboratoire de Recherche de Bombay sera désormais nommé officiellement “Institut Haffkine”, il répond:

Je suis très heureux, je souhaite à l’Institut une grande prospérité et ma bénédiction pour un avenir rayonnant.

 

Avis de décès du Dr Haffkine
Avis du décès du Dr Haffkine

 

Le Dr Haffkine meurt en 1930 dans le plus grand anonymat. 

 

À notre tour, en 2021, de remercier le Dr Haffkine, tous ceux qui ont suivi ses traces … tous ceux qui œuvrent aujourd’hui pour nous soigner et nous vacciner. 


 

L'Institut Haffkine à Mumbai
L’Institut Haffkine à Mumbai

 


 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s)Réagir