Édition internationale
  • 3
  • 0

La marmathérapie : manipulation de points du corps pratiquée dans le Kerala

La marmathérapie et l'ayurveda sont deux pratiques de la médecine traditionnelle indienne qui partagent des similitudes, mais diffèrent dans leurs objectifs, leurs techniques et leurs applications principales.

Kerala ayurveda marmatherapieKerala ayurveda marmatherapie
Photo @Frédéric Soltan
Écrit par Véronique Narayana Swamy
Publié le 20 septembre 2023, mis à jour le 29 septembre 2023

La marmathérapie est une composante de l'ayurveda, mais elle se concentre sur des techniques spécifiques de manipulation pour des bienfaits physiques et énergétiques ciblés, tandis que l'ayurveda est un système de médecine plus vaste qui traite la santé globale à travers une gamme plus large de pratiques et de remèdes.

 

Les principales différences entre la marmathérapie et l'ayurveda

 

Les objectifs principaux de la marmathérapie et de l’ayurveda 

 

La marmathérapie se concentre principalement sur la manipulation des points marmas du corps (ndlr : les emplacements anatomiques du corps où se concentre l'énergie vitale) pour promouvoir la santé et le bien-être, soulager la douleur, réduire le stress et équilibrer l'énergie vitale (prana) dans le corps. Elle est souvent utilisée comme une forme de thérapie physique et énergétique.

 

L'ayurveda est un système de médecine traditionnelle indienne beaucoup plus vaste et complexe. Il vise à maintenir la santé globale en équilibrant les doshas (constitution corporelle), en utilisant des herbes, des régimes alimentaires, des pratiques de purification (comme le Panchakarma), des techniques de yoga, et bien plus encore. L'ayurveda traite un large éventail de conditions médicales et de déséquilibres, allant des problèmes physiques aux troubles émotionnels.

 

Points marma marmathérapie Kerala Inde
Les points marma - @ ayulife.co.in

 

Les techniques utilisées par la marmathérapie et l’ayurveda

 

La marmathérapie utilise principalement la manipulation des points marmas par le biais de massages doux ou de pression des doigts pour stimuler ou apaiser l'énergie vitale dans le corps. Elle se concentre sur des points spécifiques du corps.

 

L'ayurveda comprend un large éventail de techniques et de pratiques, notamment des herbes médicinales, des régimes alimentaires adaptés à la constitution de chaque individu, des massages, des traitements de purification, des exercices de yoga, des méditations et des conseils sur le mode de vie.

 

La portée de la marmathérapie et de l’ayurveda

 

La marmathérapie est principalement utilisée comme une thérapie complémentaire ou alternative pour des problèmes de santé spécifiques, notamment les douleurs musculaires et articulaires, le stress, la fatigue, etc.

 

L'ayurveda est un système de médecine complet qui peut être utilisé pour la prévention, le diagnostic et le traitement de nombreuses conditions médicales différentes, qu'elles soient physiques ou émotionnelles. Il aborde la santé de manière holistique et individualisée.

 

“Vous n’avez pas le temps pour une cure ayurvédique ? Vous n’avez pas de soucis spécifiques, juste le besoin de vous “déstresser”, pensez “marma”…”

 

Où et qui pratique la marmathérapie ?

 

Le praticien de la marmathérapie, également connu sous le nom de Kalari Uzhichil, est souvent un individu formé dans l'art martial indien du Kalaripayattu (ndlr : un ancien système d'arts martiaux originaire du Kerala qui remonte à plus de 3 000 ans)

Cette pratique inclut non seulement des techniques de combat, mais aussi des éléments de guérison, notamment la marmathérapie.

 

Kerala Ayurveda marmathérapie
Photo @Frédéric Soltan

 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les praticiens de la marmathérapie peuvent être formés en Kalaripayattu :

 

1. Tradition et héritage : Le Kalaripayattu est une tradition ancienne qui a ses racines dans la culture du Kerala. Il incorpore des aspects de la médecine traditionnelle et de la guérison, notamment la connaissance des marmas et de leur manipulation pour la santé et le bien-être.

 

2. Connaissance des marmas : Les praticiens de Kalaripayattu sont formés à identifier et à manipuler les points marmas du corps en tant que partie intégrante de leur formation en arts martiaux. Cette connaissance des marmas est ensuite utilisée dans la marmathérapie pour des fins thérapeutiques.

 

3. Coordination et précision : Les pratiquants de Kalaripayattu développent une grande précision et une grande coordination corporelle, ce qui est essentiel pour la manipulation précise des points marmas, car une pression incorrecte peut avoir des effets indésirables.

 

4. Concentration et maîtrise de l'énergie : Le Kalaripayattu enseigne la concentration mentale et la maîtrise de l'énergie, ce qui peut être utile lors de la pratique de la marmathérapie, car il est important de se connecter avec le patient et d'utiliser l'énergie de manière appropriée lors de la manipulation des marmas.

 

Il convient de noter que bien que les praticiens de Kalaripayattu aient une connaissance de base des marmas grâce à leur formation en arts martiaux, la marmathérapie qui est une discipline à part entière nécessite une formation et une expertise spécifiques en tant que thérapie. Par conséquent, un praticien de marmathérapie doit suivre une formation supplémentaire spécifique à cette pratique pour être qualifié dans ce domaine.

 

Combien de temps dure une séance de marmathérapie ?

 

La durée d'une séance de marmathérapie peut varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment vos besoins spécifiques, les objectifs de la séance, et la pratique du praticien. En général, elle dure entre 30 minutes et une heure, mais cela peut varier.

 

Voici quelques points à prendre en compte :

 

1. Évaluation initiale 

Lors de votre première séance, le praticien peut effectuer une évaluation de votre état de santé, de vos besoins spécifiques et de vos antécédents médicaux. Cette étape peut prendre un peu plus de temps pour garantir que la séance est adaptée à vos besoins.

 

2. Durée recommandée

Certains praticiens peuvent recommander des séances de marmathérapie régulières, par exemple une fois par semaine ou toutes les deux semaines, en fonction de vos objectifs de traitement et de votre condition. Dans ce cas, chaque séance individuelle peut être plus courte.

 

3. Traitement spécifique

Si vous avez des problèmes de santé spécifiques que vous souhaitez traiter avec la marmathérapie, le praticien peut adapter la durée et le contenu de la séance en fonction de vos besoins.

 

4. Relaxation et bien-être

Si vous recherchez simplement une séance de relaxation et de détente, la durée de la séance peut être adaptée à vos préférences personnelles. Certaines personnes trouvent qu'une séance de marmathérapie plus courte d'environ 30 minutes est suffisante pour se détendre et se ressourcer.

 

Alors, lors de votre prochain voyage dans le Kerala, pensez “marma”…

Veronique Narayana Swamy
Publié le 20 septembre 2023, mis à jour le 29 septembre 2023
Pensez aussi à découvrir nos autres éditions