En Inde : polémique autour de l’ayurveda pour soigner la Covid-19

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 23/02/2021 à 01:01 | Mis à jour le 23/02/2021 à 10:36
ayurveda covid-19 coronil oms

Le gouvernement indien est probablement un des seuls au monde à disposer d’un ministère dédié aux médecines traditionnelles, le ministère AYUSH qui regroupe l’Ayurveda, le Yoga et la naturopathie, l’Unani, le Siddha et l’Homéopathie. Dès le début de la crise sanitaire, le ministère ainsi que les sociétés spécialisées dans les médecines traditionnelles ont proposé des produits pour renforcer les défenses immunitaires et pour “combattre” le coronavirus au grand dam de l’association des médecins indiens (Indian Medical Association).

 

Polémique autour du Coronil

Le kit Coronil basé sur l'Ayurveda (à base de plantes) a été lancé sur le marché indien le 23 juin 2020, alors que la pandémie était à son apogée dans le pays. Devant l’absence de preuves scientifiques concernant son efficacité, le ministère AYUSH a classé le produit comme un immuno-stimulant et a demandé à la société Patanjali d'arrêter les publicités prétendant que le kit Coronil pouvait protéger contre la Covid-19.

 

ayurveda covid-19 patanjali inde

 

Courant 2020, la Cour suprême a précisé que les homéopathes pouvaient prescrire des suppléments approuvés par le gouvernement (le ministère AYUSH) pour compléter le traitement conventionnel de la Covid-19, mais ne pouvaient prétendre fournir un remède contre le virus.

 

Mais, le 19 février 2021, le fondateur de la société Patanjali, spécialisée dans l’ayurveda a annoncé que le Coronil, un comprimé fabriqué par sa société avait reçu la validation des autorités sanitaires indiennes selon le protocole de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour soigner la Covid-19. 

 

 

"Une étude sur l'impact du Coronil sur la Covid-19 a déjà été publiée dans des revues de premier plan", a déclaré Baba Ramdev, le fondateur de Patanjali, ajoutant “qu'il fonctionnait non seulement pour le traitement, la prévention et la guérison de la Covid-19, mais aussi pour atténuer les séquelles de la maladie". Il a également affirmé que le Coronil était efficace pour les cas asymptomatiques, les cas symptomatiques et les cas sévères.

Le porte-parole de Patanjali, S K Tijarawala, a lui déclaré que le Coronil s'était très bien vendu au cours des sept derniers mois en tant qu'immuno-stimulant. 

 

L’OMS a rapidement démenti avoir approuvé une quelconque médecine traditionnelle pour soigner le coronavirus. 

 

 

Le ministre de la Santé du gouvernement indien était présent lors de cette conférence de presse, ce qui a soulevé un tollé parmi les médecins indiens qui lui demandent maintenant de s’expliquer sur le sujet.

 

L’Indian Medical Association a demandé au ministre de la Santé: ”En tant que ministre de la Santé et médecin, dans quelle mesure est-il justifié de commercialiser un tel produit non scientifique ? Si le Coronil est efficace, pourquoi le gouvernement dépense-t-il autant pour la vaccination ?

 

Lundi 22 février, le ministre de la Santé, sans répondre à ces questions, a renouvelé son appel au personnel médical et l’a enjoint à se présenter pour la vaccination lors d’une conférence de presse faisant le point sur la campagne de vaccination : 11,4 millions de personnes ont reçues au moins une dose d’un des deux vaccins approuvés depuis le 16 janvier. L’objectif est de vacciner 600 millions de personnes d’ici à fin août 2021. 

 

Pour en savoir plus sur le ministère AYUSH, lire notre article :  AYUSH, un ministère des médecines traditionnelles unique au monde

 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale