Le soleil à l’honneur dans les festivals indiens de janvier

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 14/01/2022 à 01:02 | Mis à jour le 19/09/2022 à 13:25
Photo : @ Sukhan saar
Personnes réunies autour d'un feu pour Lohri en Inde du nord

Le 13 janvier, l’Inde du Nord célèbre Lohri. Ce festival indien fête l’allongement des jours et l’arrivée prochaine des moissons. Non connoté religieusement, il rassemble les Sikhs et les Hindous autour de grands feux de joie, dans les États du Pendjab, de l'Haryana, de l'Himachal Pradesh et au Jammu, dans le territoire du Jammu-et-Cachemire.

 

Un feu de joie pour Lohri en Inde du nord

 

Comment se déroule le festival de Lohri ?

Pour célébrer le retour de la chaleur et les récoltes à venir à l’occasion du festival de Lohri, de grands feux de joie sont allumés partout. Autour du feu, tout le monde danse le bhangra et le giddha, deux danses traditionnelles du Pendjab. Bien sûr, de délicieux mets sont préparés et partagés pour l’occasion. Avec le temps, la fête est devenue celle du feu, de la chaleur, de la joie et du partage.

 

une danse bhangra pour Lohri en Inde du nord
@Brendan

 

Le festival de Lohri raconté par une Indienne du Pendjab

Bhawna, Indienne d’Amritsar (deuxième plus grande ville du Pendjab après Ludhiana) installée à Mumbai, nous raconte ce que Lohri représente pour elle. 

 

 Lohri, c’est d’abord la célébration du partage !

De nombreuses personnes viennent se rassembler autour d’un grand feu pour danser au son du dhôl (sorte de tambour indien) et partager une assiette de chole bhature (mélange de pois chiches aux épices servi avec un petit pain frit). Chacun lance du popcorn, des cacahuètes et du sésame dans le feu, et tourne autour en prononçant des prières. 

 

Cette célébration est d’autant plus essentielle si c’est la première fois que vous la fêtez. Pour les nouveaux nés ou les jeunes mariées, Lohri revêt encore plus d’importance. Les voisins viendront voir à la maison quelle nourriture est préparée pour les invités. Ils devront chanter une chanson traditionnelle pour mériter leur friandise.

 

Un peu comme à Halloween !

 

rajoute Bhawna, qui nous prévient que vous verrez peut-être des enfants faire le tour des maisons le soir de Lohri, pour trouver quelqu’un qui fête son premier Lohri et qui distribue alors des gâteaux à qui poussera la chansonnette !

 

Pour d’autres, Lohri peut être le moment de faire sa demande en mariage. Les jeunes hommes d’un côté du feu peuvent faire leur demande aux jeunes femmes de l’autre côté. Si une femme accepte, elle lance du sésame dans le feu. Si elle refuse, elle brise un morceau de bois. Bhawna ajoute :

 

C’est un peu comme une scène dramatique d’un film Bollywood !

 

Cette année, Bhawna regrette que les célébrations ne puissent pas avoir lieu comme d’habitude, au vu du nombre de cas de Covid qui explosent autour de nous, mais cela n’empêche pas de danser chez soi, sur des musiques bien connues comme celle du film Veer-Zaara !

Voici le clip extrait de Veer-Zaara, sorti en 2014. Le film aborde le conflit entre l'Inde et le Pakistan, à travers l'amour impossible entre un officier de l'Indian Air Force, Veer, et une pakistanaise, Zaara.

 

 

Le clip suivant illustre la chanson traditionnelle Sundar Mundariye :

 

 

 

Makar Sankranti, le festival des cerfs-volants

Lohri a lieu la veille de Makar Sankranti, un festival qui marque l’entrée du soleil dans la constellation du Capricorne et l’arrivée de jours plus chauds. Sankranti signifie « transition », et Makar, « Capricorne ». Dans le Gujarat et le Maharashtra, Makar Sankranti est connu comme le festival des cerfs-volants. Mais cet événement majeur du calendrier hindou est également célébré partout en Inde, différemment et sous diverses appellations. Dans le Gujarat, on le nomme Uttarayana, Maghi dans le Pendjab, et Pongal dans le Tamil Nadu.

 

Des cerf-volants pour Makar Sankranti dans le Gujarat
Kaushik Patel

 

Comment est célébré Makar Sankranti à Bombay ?

Dans le Maharashtra, on célèbre Makar Sankranti en faisant voler des cerfs-volants dans les rues, sur les plages et dans les parcs, en famille et entre amis. On échange des til-gul, des boules préparées avec du sucre de canne et enrobées de graines de sésame. Til signifie « sésame » et gul, « sucre de canne ». On retrouve ces deux mots dans l’expression prononcée à Makar Sankranti lorsqu’on offre ces sucreries : 

 

til gul ghya aani god god bola - prends cette douceur et prononce de doux mots

 

La phrase incite à abandonner les sentiments négatifs et à faire montre de bonne volonté envers les autres. Partout en Inde, on s’immerge dans les cours d’eau sacrés ce jour-là, en particulier dans le Gange.

 

til gul sucreries de makar sankranti à Bombay
@Soniya Goyal

 

Des salutations au soleil pour Makar Sankranti 2022


À l’occasion de Makar Sankranti 2022, le 14 janvier, le ministère indien de l’AYUSH (ministère des médecines traditionnelles et du yoga) lance un appel international à pratiquer des salutations au soleil ce jour-là. Le but de l’événement est de célébrer le soleil, de faire la promotion du yoga pour l’entretien de la santé dans le contexte de la pandémie, et de porter un message relatif au changement climatique. Le ministère espère faire participer 7,5 millions de personnes. Individus et institutions peuvent s’inscrire à l’événement sur le site internet qui lui est dédié.

 

 

Le témoignage de Bhawna a été recueilli par Rozenn Richardeau.

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale